Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Monument des tirailleurs sénégalais tués à Thiaroye: la fédération des Mariannes du Mali donne une seconde vie

Le monument dédié aux tirailleurs sénégalais massacrés lors de la révolte du camp de Thiaroye, situé non loin du Tribunal de grande instance de la commune III, a été rénové par la Fédération des Mariannes du Mali, avec le soutien de ses partenaires burkinabés. La réception a été faite, le mercredi 15 septembre, sous la présidence du Directeur général de la Gendarmerie, le Colonel-major Sambou Minkoro DIAKITE, représentant le ministre de la Défense et des anciens combattants ; et plusieurs membres de la Fédération des Mariannes. L’inauguration a été couplée à un dépôt de gerbe de fleurs en hommage aux martyrs.

Le monument dédié aux tirailleurs sénégalais tués à Thiaroye était dans un état très délabré. Inauguré en 2001 par le Président Alpha Oumar KONARÉ, il était devenu un dépotoir d’ordures et un nid des bandits. Grâce à la Fédération des Mariannes du Mali, avec le soutien des amis burkinabés, une seconde vie a été donnée audit monument.
Le représentant de la Fédération des Mariannes, Arouna BARRY, a déploré que ce monument important était devenu dangereux, insalubre et impraticable. Selon lui, en rendant propre cet endroit symbolique, il s’agit de rendre hommage à nos pères et grands-pères qui se sont battus pour la France durant la deuxième guerre mondiale, mais massacrés le 1er décembre 1944 lorsqu’ils ont juste réclamé leurs droits de démobilisation.
« Ils sont de nombreux morts de diverses nationalités fusillés au camp militaire de Thiaroye à 15 km de Dakar par l’armée coloniale. Le nombre de personnes fusillées fait encore mystère », a déclaré M. BARRY.
Le représentant des anciens combattants a beaucoup apprécié cette initiative de la Fédération des Mariannes du Mali et de ses partenaires. Il a regretté le fait que le devoir de reconnaissance soit négligé au Mali.
« Les anciens combattants méritent cela, ils ont donné leur vie à la France pour le combat de la liberté. Leur action et leur bravoure sur le terrain, lors de la deuxième guerre mondiale, ont permis à la France de fléchir conduisant les pays francophones à l’indépendance », a rappelé le représentant des anciens combats.
Le Directeur général de la Gendarmerie, le Colonel-major Sambou Minkoro DIAKITÉ, a indiqué que la réhabilitation de ce monument était un devoir de mémoire et le témoignage de la reconnaissance.
« Ces combattants de diverses nationalités ont apporté la part de l’Afrique à la sauvegarde de l’Afrique, à la conquête de l’humanité. C’est à leur retour en Afrique qu’ils ont payé le prix élevé du sang », a regretté le Directeur de la Gendarmerie.

PAR MODIBO KONÉ

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct