Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mise en œuvre de l’Accord : les autorités politiques maliennes déterminées malgré les obstacles

Malgré la division des Maliens sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix en l’état, les autorités politiques de la transition sont déterminées à avancer dans cette mise en œuvre, comme le souhaitent les partenaires du Mali.

« Ni yé dunu goloba len yé, ni a bila tôtè a fara tôdo », dit un proverbe bien connu en milieu bambara. En d’autres termes, « c’est la fin qui justifie les moyens ». Autrement dit, lorsqu’une situation prend de plus en plus d’ampleur, c’est que nous nous rapprochons de la fin. Doit-on alors comprendre que toute la problématique autour de l’Accord pour la paix est sur la voie de trouver un dénouement ? En tout cas, la mise en œuvre de ce document défraie la chronique.

Alors que les soutiens à la mise en application de cet Accord et les « révisionnistes » se lancent des critiques indirectes au sujet de la mise en œuvre de ce document en l’état, le gouvernement de la transition s’affaire à la mise en œuvre intégrale du document.

« Transformer les promesses de l’Accord en des réalités »

Les travaux de la Réunion de niveau décisionnel des parties maliennes à l’Accord pour la paix sur certains aspects de Défense et de Sécurité de la Feuille de route actualisée du 18 décembre 2020 ont eu lieu, mardi 9 février 2021, à l’hôtel Radisson Blue de Bamako.

À cette occasion, le colonel Sadio Camara, ministre de la Défense et des anciens combattants et représentant le Premier ministre, a expliqué : « Plus que jamais, nous devons nous donner les moyens de transformer les promesses de l’Accord en des réalités, tout en privilégiant le dialogue, la confiance mutuelle et les intérêts de la nation malienne ». Et de préciser : « Cela me parait être l’essence de l’engagement solennel pris par les autorités de la transition au plan national, régional et international ».

Le ministre de la Réconciliation nationale, le colonel major Ismaël Wague a souligné par la même occasion la nécessité d’avancer dans la mise en œuvre de l’Accord, surtout sur les questions de sécurité. Un effort qu’il a invité à soutenir pour le retour rapide de la paix au Mali.

Cette réunion, à laquelle l’ensemble des principaux acteurs politiques et militaires impliqués dans le processus de paix ont pris part, sera une occasion d’adopter « des mesures immédiates et concrètes pour accélérer la mise en œuvre intégrale et sans délai des actions prioritaires relatives à la Défense et à la Sécurité de la Feuille de route actualisée du 18 décembre 2020 ».

Sadio Camara estime que cette réunion est le témoignage de l’engagement des autorités maliennes à assurer la préservation de l’unité nationale, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Etat du Mali.

Notons que les partenaires du Mali déplorent les retards accusés dans la mise en œuvre de cet Accord pour la paix et le développement au Mali.

Chiencoro

Source: Phileingora

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct