Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’ONU appelée à faire pression sur le Mali après des exactions imputées aux forces de sécurité

L’ONG Human Rights Watch (HRW) a appelé l’ONU à faire pression sur les autorités maliennes pour l’ouverture d’enquêtes sur des exécutions et des disparitions imputées aux forces de sécurité, à quelques heures de l’arrivée d’une délégation du Conseil de sécurité.

 

Une délégation du Conseil de sécurité, comprenant notamment l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, est attendue samedi vers 15H00 GMT à Bamako pour pousser le Mali à revenir à un pouvoir civil après deux putschs en neuf mois, dans une région en proie aux violences jihadistes et intercommunautaires.

Elle “rencontrera les plus hautes autorités maliennes ainsi que plusieurs représentants des institutions républicaines. Le Conseil s’entretiendra aussi avec les groupes armés signataires (de l’accord de paix de 2015) et la société civile”, a annoncé la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) dans un communiqué. “Les autorités maliennes devraient enquêter sur une série d’allégations d’exécutions sommaires, de disparitions forcées et de détentions au secret par les forces de sécurité gouvernementales”, affirme HRW dans un communiqué publié vendredi soir, à la veille de cette visite.

“Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait profiter de sa visite pour s’assurer que le gouvernement honore ses obligations de respect des droits humains, qu’il enquête sur les abus commis par toutes les parties et engage des poursuites appropriées”, ajoute l’ONG. “Depuis septembre, au moins 14 hommes, vus pour la dernière fois alors qu’ils étaient détenus par des forces de sécurité ont +disparu+ ou restent détenus au secret”, selon le communiqué. “Les corps de trois hommes qui auraient été exécutés après leur arrestation par des soldats début octobre ont été retrouvés près du camp de l’armée dans la ville de Sofara”, (centre), ajoute HRW.

“Le gouvernement de transition au Mali ne devrait pas rester les bras croisés pendant que ses soldats sont impliqués dans une série d’exactions”, insiste l’ONG. A la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux d’images de tortures et de cadavres, l’armée malienne a affirmé dans un communiqué le 13 octobre “qu’en ce qui concerne les scènes de tortures les faits ont été renseignés et les auteurs formellement identifiés”, puis sanctionnés et “mis à la disposition de la gendarmerie”.

En revanche, l’armée s’inscrit “en faux contre les allégations visant à (l’)incriminer dans les exécutions sommaires dont les images ont inondé la Toile”, selon le texte. Après le Mali, la délégation du Conseil de sécurité se rendra dimanche au Niger voisin, dont l’ambassadeur à l’ONU codirige ce déplacement avec son homologue français.

Source : AFP

3 thoughts on “L’ONU appelée à faire pression sur le Mali après des exactions imputées aux forces de sécurité”

  1. Adama Serge keita says:

    Le Mali n’appartient pas à l’ONU mais aux malien donc c’est à nous de décider qui nous dirigé avc qui s’associe. Nous que les européens arrêtent la néocolonialisme Lesser les africains tranquille…

  2. Sory Ibrahim says:

    L’ONU… CE MACHIN, SE MANIFESTE AU MALI

    Le Général de Gaule (GDG) dont se réclament la plupart des dirigeants français, Droite, Centre, Gauche, Extrême droite, confondus, le GDG dis-je n’avait aucune considération pour les Nations Unies qu’il appelait avec DÉDAIN, ce Machin.

    Cette organisation est pour l’Amérique, l’Europe et l’Asie ce qu’est la CEDEAO pour l’Afrique de l’Ouest. Elles ont en commun d’être à la solde des trois (3) Grandes puissances (USA, Chine, Russie) et des Petites puissances comme la France qui parlent fort pour compenser leur taille.

    Ce Machin vient de mobiliser les 15 Cavaliers de « l’ObsTrucCalypse » pour dicter au Mali les choix de son Peuple. Le ridicule forge certains travers.

  3. Joseph Ben Gourillon says:

    L’ONU n’jamais dénoncé les mercenaires à la solde de la France et cies mais elle se charge du droit pour accuser les FAMA . Quelle est cette injustice contre un pays en danger ? Tout ça c’est la manipulation de la France et alliés occidentaux qui sont là-bas pour le néocolonialisme et non d’aider le Mali à s’en sortir de leur propre piège créé. Le soi-disant lutte contre la terreur alors que ce sont ces mêmes gens qui utilisent et emploient les terroristes comme supplétifs ou mercenaires pour leurs objectifs coloniaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct