Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Mali au temps du Covid-19 : 6,3 milliards de F CFA débloqués

– 6,3 milliards de F CFA débloqués

– Vols commerciaux en provenance des pays touchés suspendus

– Regroupements de plus de 50 personnes interdits       

Notre pays se prépare à toutes les éventualités contre le Covid-19. Pour faire face à la pandémie, des mesures drastiques ont été prises. De la suspension des vols commerciaux en provenance des pays touchés à la fermeture de toutes les écoles, en passant la suspension de tous regroupements publics et la mise à disposition d’un montant 6,3 milliards de F CFA.

ce,

Jusqu’à ce jour, aucun cas de Covid-19 n’a été enregistré dans notre pays. Pour autant, les plus hautes autorités optent pour l’anticipation. Tant et si bien que la pandémie du coronavirus bouscule les habitudes. Le 17 mars 2020, au sortir d’une session extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale d’importantes mesures ont été prises.

Présidé par le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita, ce conseil a vu, outre la participation des ministres concernés, des experts du comité scientifique du ministère de la Santé et des Affaires sociales et ceux de la Défense et des Anciens combattants. En effet, l’ordre du jour était unique et a porté sur les mesures relatives à la pandémie du coronavirus au Mali.

Prévenir vaut mieux que guérir

Même si tous les cas suspects notifiés au Mali ont été testés négatifs, la menace demeure, d’où la nécessité d’une plus grande vigilance.

En raison de la vulnérabilité de notre pays, le Conseil a pris d’importantes mesures entrées en vigueur à compter d’hier jeudi 19 mars 2020. Quelles sont les mesures ? Elles concernent en premier lieu, « la suspension jusqu’à nouvel ordre, des vols commerciaux en provenance des pays touchés, à l’exception des vols cargos ; la fermeture des écoles publiques, privées et confessionnelles (maternelles, primaires, secondaires et supérieures) y compris les medersas et ce, pendant trois (3) semaines ; la suspension jusqu’à nouvel ordre, de tous les regroupements publics y compris les ateliers, les colloques, les séminaires, les meetings populaires ; l’interdiction jusqu’à nouvel ordre des regroupements à caractère social, sportif, culturel et politique de plus de cinquante (50) personnes, sous réserve du respect des gestes-barrières. Il s’agit des mariages, des baptêmes, des funérailles ; la fermeture jusqu’à nouvel ordre des boites de nuit et bars dancings ».

Situation d’urgence oblige

Par ailleurs, le Conseil étudie d’autres restrictions à savoir les rassemblements à caractère religieux. « Le gouvernement engagera incessamment des consultations avec les responsables du Haut conseil islamique, de la Ligue des imams, des Eglises catholiques et protestantes ainsi qu’avec d’autres autorités religieuses et cultuelles du Mali afin de convenir des mesures appropriées pour assurer la santé des fidèles », peut-on lire dans le communiqué.

Des telles mesures de restrictions demandent de la collaboration des citoyens. C’est pourquoi, le président Kéita a tenu « à exhorter l’ensemble des populations vivant au Mali à la responsabilité et au strict respect des mesures de santé publique ».

Situation d’urgence oblige, des gros investissements seront consentis pour lutter contre la pandémie du coronavirus. A l’issue du Conseil, « le président de la République a décidé la mise en place d’une enveloppe initiale de six milliards trois cent millions (6 300 000 000) F CFA ».

C’est une ardente obligation pour le gouvernement de s’engager dans une réelle lutte de prévention de cette épidémie mondiale dans notre pays.

Alpha Mahamane Cissé

Source: Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct