Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Koulikoro : La sécurité au cœur des préoccupations

La salle de conférence du gouvernorat de Koulikoro a abrité du 27 au 28 décembre l’atelier de renforcement des capacités des membres du comité consultatif de sécurité de la région. La rencontre a été présidée par le directeur de cabinet du gouverneur de la Région de Koulikoro, Soufiana Maïga en présence du représentant du commissariat à la réforme de la sécurité Al Maamoun Keita. Il y avait également les membres du corps préfectoral, les élus, des chefs des services régionaux et de la société civile.

La rencontre a été organisée par le Commissariat à la réforme du secteur de la sécurité avec le concours financier de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité au Mali (Minusma). Cet atelier visait, entre autres, à renforcer les connaissances et compétences des membres des comités consultatifs de sécurité sur les défis sécuritaires, le concept de coproduction de la sécurité. Il s’agissait aussi de faire une présentation sommaire sur l’environnement, les menaces et les défis sécuritaires, les missions des différentes forces de défense et de sécurité et leur complémentarité, le concept de coproduction de la sécurité, la police de proximité.

Al Maamoun Keita a indiqué qu’il y a quelques années, notre pays a entamé le processus de réforme du secteur de la sécurité, à travers un cadre institutionnel de la réforme du secteur de la sécurité composé d’un Conseil national pour la reforme du secteur de la sécurité (CNRSS), d’un commissariat à la réforme du secteur de la sécurité (CRSS) et des Comités consultatifs de sécurité (CCS) au niveau régional et communal.

«Les comités consultatifs visent à mettre les citoyens au cœur du dispositif pour garantir la sécurité humaine. Ils sont issus d’une disposition de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali dans son article 28», a précisé le représentant du Commissariat à la réforme du secteur de la sécurité. Selon lui, «la situation sécuritaire générale du Mali s’est fortement dégradée ces dernières années et se matérialise sous diverses formes».

«Des attentats terroristes aux attaques contre les positions des forces de sécurité en passant par les vols à main armée et les bandits de grand chemin qui sèment la terreur dans nos villes et campagnes. La Région de Koulikoro n’est malheureusement pas épargnée par ce fléau», a fait savoir Soufiana Maïga.

Les participants ont échangé sur plusieurs thèmes parmi lesquels l’état des lieux des défis sécuritaires au Mali, la création des cellules de veille, l’implication des autorités traditionnelles dans la sécurisation des populations. Ils ont discuté de la police de proximité et de ses missions, de l’apport de la société civile dans la sécurité des populations.

Amadou MAÏGA

Amap-Koulikoro

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct