Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gao : Les enfants de la 7ème région ont célébré l’anniversaire de l’adoption de la Convention relative des droits de l’enfant

Gao, 21 novembre (AMAP) A l’instar du niveau national, les enfants de la région de Gao ont fêté  le mercredi la célébration de la journée internationale des droits de l’enfant  sur la voie goudronnée en face du gouvernorat.

L’événement a enregistré la présence du conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de Gao, Alhader Amadou Bella, du représentant du chef du bureau de zone Unicef Gao, Moustaph Diarra, de la directrice régionale de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille, Mme Haidara Aissatoune Sango, la présidente du parlement des enfants de Gao, Fatoumata Abdoulaye Diallo et autres invités de marque. Cette journée était célébrée sur toute l’étendue du territoire sous le thème : « 1989-2019, les 30 ans de la CDE : Agir pour les Droits de tous les enfants dans un contexte de paix et de sécurité ».

La présidente du parlement des enfants de la 7èmerégion, Fatoumata Diallo a déclaré que la crise qui a frappé notre pays en 2012 accentué le problème de  protection des droits des enfants notamment l’association des enfants au poste  des groupes armés, la séparation des enfants d’avec leurs familles, la fermeture des écoles dans certaines localités de la région de Gao, le mariage précoce et d’autres formes de violence faite aux enfants, la mendicité des enfants. Malgré toutes ses difficultés, nous (enfants) saluons l’engagement de l’Etat et ses partenaires à l’endroit des enfants surtout pour la création du centre de transition et d’orientation de Gao.

Le représentant du chef du bureau de zone Unicef/Gao, Moustaph Diarra, dira que cette célébration marque le 30èmeanniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant, cadre juridique de référence qui est devenu la pierre angulaire garantissant le droit de chaque enfant à survivre, se développer, à apprendre, à s’épanouir et à faire entendre sa voix.

Selon M. Diarra, le thème choisi cette année, au-delà son caractère évocateur, « il est une invite aux décideurs et porteurs d’obligation que nous sommes, à faire un bilan rétrospectif des avancées obtenues dans la mise en œuvre de la CDE mais, aussi et surtout, en concentrant nos efforts au relèvement des grands défis qui constituent de nos jours un frein à l’épanouissement des enfants ».

Le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de Gao, Alhader Amadou Bella, a déclaré qu’à l’instar des autres pays affectés par la crise humanitaire, « notre pays connaît, aussi, des problèmes tels que les déplacements forcés, la séparation des enfants de leurs familles, la traite ou le recrutement des enfants au sein des forces et des groupes armés ». « Malgré ces difficultés, il est heureux de constater qu’au cours de ces trois dernières décennies, des progrès réels ont été enregistrés dans chacun des grands domaines des droits de l’enfant à savoir : dans le domaine de la survie, le développement, la protection et la participation de l’enfant », a-t-il estimé M. le représentant du gouverneur de la région de Gao.

Les temps forts de la journée de la CDE dans la cité des Askia étaient l’inauguration du vernissage du mur dédié aux enfants de la région de Gao dont les dessins constituent pour les enfants un moyen d’interpellation des décideurs pour un engagement sans faille en faveur de la satisfaction des droits de l’enfant.

AT/MD (AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct