Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Forum de l’entreprenariat rural à Fana : informer et orienter les jeunes vers les opportunités existant dans le domaine de l’agro-business

Le Conseil national de la jeunesse (CNJ-Mali) en partenariat avec le projet de développement des compétences et l’emploi des jeunes (Procej) a organisé du 21 au 22 décembre dernier, à Fana, le forum de l’entreprenariat rural. Ce forum de 2 jours avait pour objectif d’informer et orienter les jeunes vers les opportunités existant dans le domaine de l’agro-business.

 

La cérémonie d’ouverture du forum était présidée par le chef de cabinet du ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Cheick Oumar Coulibaly, en présence du président du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ-Mali) Souleymane Satigui Sidibé ; du Procej Djribril Tessougué ; du maire de Fana et de plusieurs notabilités de la ville.

Pour sa part, le président du Conseil national de la jeunesse du Mali, Souleymane Satigui Sidibé, a soutenu que ce forum est un pas en avant pour la jeunesse du Mali dans la lutte pour inclusion et sa participation au développement socioéconomique du pays. « Nous nous sommes réunis ici en si grand nombre et avec détermination et l’intérêt, pour parler de notre propre sort et de comment résorber et de façon significative, l’épineuse question de la lutte contre le chômage. Il est de notre intérêt d’avoir confiance en nous et de penser à nous-mêmes. Ce qui n’est pas un péché, de croire à notre avenir car l’environnement national nous est favorable en termes d’entreprenariat rural, dès lors que le président de la République, chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita a pris l’historique initiative d’accorder 15% du budget national à l’agriculture, pilier de l’entreprenariat  rural et placer son présent mandat sous le signe de la jeunesse. C’est pourquoi, il s’agira pour nous, en plus des efforts de modernisation de l’agriculture par la création d’emplois et la génération de richesses, de coordonner les actions de promotion d’entreprenariat rural, participer à l’élaboration de la stratégie de promotion de l’entreprenariat rural, accompagner les promoteurs privés agricoles dans les différentes phases de réalisation de leurs projets et de faciliter l’installation des entrepreneurs ruraux. Les entreprises rurales ne génèrent pas seulement des revenus durables. Certaines d’entre elles contribuent à la préservation de la biodiversité et à l’atténuation des risques liés aux changements climatiques. L’entreprenariat rural, c’est donc toutes ces initiatives qui s’ancrent dans les activités lucratives en milieu rural tout en offrant une diversification des mécanismes de transformation et de commercialisation. Ceci consiste souvent à créer une filière de commercialisation d’un produit innovant et surtout plus équitable et durable », a-t-il précisé, avant d’appeler les participants à l’écoute et à l’assiduité afin que ce forum puisse être un succès pour tous.

Le secteur agricole, représente une véritable opportunité d’insertion socio-économique

Pour sa part, le chef de cabinet du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, a expliqué que la thématique de ce forum cadre bien avec la vision des plus hautes autorités du pays, notamment celle du président de la République qui accorde une place de choix à l’agriculture dans son projet de société ‘’Notre Grand Mali Avance’’. La même thématique est également conforme au plan de travail annuel du ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne qui œuvre à créer des opportunités d’emplois pour la promotion et le développement de la jeunesse.

« Aujourd’hui, les jeunes représentent plus de 60% de la population globale. Ils constituent 77% de la population rurale qui elle-même représente 80% de la population du Mali. Ces jeunes ruraux sont pour la plupart sans qualification professionnelle et sont contraints à l’exode rural par manque d’emploi et d’opportunités. Il est démontré que le secteur primaire demeure un véritable vivier d’emplois et d’insertion des jeunes à travers des activités de production, de transformation et de distribution des produits de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Les emplois qu’offre le secteur agricole, représentent aussi, de nos jours, de véritables opportunités d’insertion socio-économique ».

Il faut rappeler que durant ces deux jours, les panelistes ont développé plusieurs thèmes pour les participants dont : ‘’Mécanisme de financement dans le domaine de l’entreprenariat rural’’ (BMS-BNDA-BDM-APEJ-CNJ-Fenajer) ; ‘’Opportunité dans le secteur rural, cas de la loi d’orientation agricole (SP-CSA, SNJ,CNJ)’’ et enfin ‘’Engagement citoyen, formation et insertion dans le secteur agricole (SNJ, CNJ, APM et DNJ).

Gaoussou Kanté

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct