Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

ENTREPRENARIAT JEUNE : L’Apej offre 1 million de F CFA à Oulouma-industrie

L’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (Apej) a fait un don d’un million F CFA à Oulouma-Industrie. La cérémonie de remise a fait l’objet d’un cocktail, présidé par le directeur général de l’Apej, Amadou Ba et Moussa Seydou Konaté, promoteur d’Oulouma-Industrie.

Oulouma-Industrie est une entreprise œuvrant dans plusieurs domaines : l’artisanat, l’environnement, la technologie et l’aviculture, sous le leadership de l’entrepreneur Moussa Seydou Konaté. Selon M. Konaté, PDG de l’entreprise, grâce à Oulouma-industrie la viande et les œufs de poulet sont accessibles à toutes les bourses aujourd’hui au Mali. Les populations ont la viande de poulet à partir de 300 F CFA.

« Vous êtes sur la bonne voie », a exprimé le DG de l’Apej, Amadou Ba. « L’Apej concourt à la création d’emploi en milieu urbain et rural en vue de faciliter l’accès des jeunes au marché de travail et du crédit », a rappelé M. Bah, avant de saluer l’initiative de l’entreprise Oulouma-Industrie dans ses différents domaines d’intervention. Par contre l’Apej, en plus de l’appui financier, apporte aussi des appuis-conseils dans la gestion d’une entreprise, a déclaré M. Ba. « L’argent seul ne fait pas développer une entreprise. La première des ressources d’une entreprise, c’est les ressources humaines. Il faut du bon conseil pour réussir son entreprise », a-t-il ajouté.

Dans les jours à venir, le PDG de l’entreprise Oulouma-Industrie entend propulser la création de mini-chaînes de valeur autour de ses usines en milieu rural et urbain. Cela, dit-il, dans le but de permettre à la population d’intégrer la chaine de valeur en tant que producteur, vendeur ou transporteur.

Les deux personnalités ont souligné l’importance et la nécessité de l’entreprenariat chez les jeunes. Pour le DG de l’Apej, Amadou Ba, une entreprise participe à la répartition de la richesse par la prise en charge de son personnel à travers un salaire et l’Etat à travers les impôts. Pour le PDG d’Oulouma-Industrie, Moussa Seydou Konaté, l’entreprenariat protège les jeunes contre le désœuvrement qui mène au banditisme, voire le terrorisme.

Bintou Diawara 

Source: Mali tribune

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct