Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Éducation : la sécurité dans les écoles et ses lignes directrices au mali

Le Ministère de l’Education Nationale a organisé, courant décembre 2021, un atelier de renforcement des compétences des acteurs institutionnels et organisations de la société civile impliqués dans la mise en œuvre et de la déclaration sur la sécurité dans les écoles et ses lignes directrices au niveau national et régional afin d’assurer la protection efficiente et efficace de l’éducation en période de conflits armés. Il s’agit entre autres de partager avec les acteurs ciblés, le contenu de la déclaration sur la sécurité dans les écoles.

 

Depuis quelques dizaines d’années, suite aux conflits armés à travers le monde, les lieux d’apprentissage (écoles et universités) sont attaqués, bombardés, brulés détruits et/ou occupés par des forces et groupes/milices armés et des élèves, des étudiants, des enseignants et des universitaires sont agressés, tués, mutilés, enlevés ou détenus de manière arbitraire.

C’est pour trouver une réponse à cette crise à laquelle l’école est confrontée que le Mali a adopté la Déclaration, à travers la lettre n°0104 / MEN-CAB du 1er février 2018, du Ministre de l’Education Nationale au Ministre des Affaires Etrangères du Royaume de la Norvège, sous le couvert du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale de la République du Mali.

Malgré cette disposition constitutionnelle, le secteur de l’éducation du Mali est gravement affecté par cette crise multidimensionnelle comme l’attestent les données du rapport du Cluster Education qui notifient qu’à la fin du mois mai 2021, « 1.595 écoles sont fermées ; 499.200 enfants sont privés de leur droit à l’éducation; 9.988 enseignants sont démotivés; 12 enfants ont été enlevés; 16 enfants ont été mutilés; 31 enfants sont tués».

Les travaux de l’atelier ont été combinés à la fois avec les sessions en plénière de cadrage et de synthèse et celles des groupes de réflexion et de propositions.

Les échanges ont porté sur entre autres thèmes: «le Droit International Humanitaire (DIH) et les 6 violations graves en l’encontre des enfants (focus sur les attaques sur les écoles) ; «le Partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de protection de l’écoles et de continuité de l’éducation ; la présentation sommaire des grandes lignes de l’avant proposition de loi sur la protection des écoles en période de conflit e la présentation de la Déclaration sur la sécurité dans les écoles et ses lignes directrices».

Kossa Maïga

Source : Canard Déchainé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct