Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dr Bakary Koniba Traoré, point focal régional Covid-19 à Mopti : «Tout le monde peut attraper la maladie à coronavirus»

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et la sensibilisation des communautés, nous, enfants

journalistes de la Région de Mopti, avons interrogé les professionnels de la santé, dont le chargé de la surveillance épidémiologique, Dr Bakary Koniba Traoré

Docteur, qu’est-ce que le Covid-19 ? Comment se transmet-il ?
Dr Bakary Koniba Traoré : Les coronavirus forment une famille de virus variés qui peuvent infecter aussi bien l’homme que l’animal. Leur nom signifie «virus en couronne» et vient du fait qu’ils possèdent tous un aspect en forme de couronne lorsqu’ils sont observés au microscope. Le dernier des types appelé Covid-19 est à l’origine de l’actuelle épidémie mortelle. Très contagieux, le Covid-19 se répand rapidement avec des risques de mortalité élevés. Les symptômes les plus courants du virus sont une forte fièvre (supérieure à 37,5°C), de maux de tête, une toux sèche ou grasse. Le patient peut souffrir de courbatures, de sensation d’oppression ou d’essoufflement. La perte de goût et d’odorat font partie des symptômes de la maladie.
La maladie à coronavirus, Covid-19 classifiée comme pandémie, se transmet par contact direct avec des gouttelettes respiratoires en toussant et en éternuant et ou en touchant des surfaces contaminées.

De nos jours, quelle est la situation du Covid-19 au Mali et dans la Région de Mopti?
Dr Bakary Koniba Traoré : À la date du 20 avril 2020, le Mali a enregistré 246 cas positifs, 14 décès et 56 guéris et 8 cas transférés hors du pays. Dans ce lot, la Région de Mopti a enregistré 8 cas dont 6 de la MINUSMA évacués et 2 décès dont les prélèvements se sont révélés positifs.

Selon nos sources, la majorité des cas déclarés positifs au Mali sont des adultes. Est-ce que cela voudrait dire que les enfants ne peuvent pas contracter cette maladie?
Dr Bakary Koniba Traoré : Dans notre cas de figure, parmi les cas enregistrés au Mali il y a un enfant de 5 ans qui en est décédé. Cela atteste que tout le monde peut attraper la maladie à coronavirus. Elle peut être particulièrement accentuée chez les personnes en âge avancé dont le système immunitaire est affaibli ou qui développent d’autres pathologies comme des maladies cardio-pulmonaires.

Y a-t-il des dispositions spécifiques prises pour protéger les enfants de cette pandémie?
Dr Bakary Koniba Traoré : Dans les mesures barrières édictées par les pouvoir publics, les enfants sont bien dans le viseur avec la fermeture des écoles et des centres d’éducation préscolaire. Cela pour éviter les regroupements d’enfants.

Que faut-il faire pour se protéger et protéger les autres contre cette maladie du coronavirus?
Dr Bakary Koniba Traoré : Pour se protéger et protéger les autres contre le Covid-19, il est essentiel de respecter les mesures «barrières» indispensables pour limiter l’impact du virus : se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou utiliser un gel hydroalcoolique , éternuer et tousser dans le pli du coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, ne pas se serrer la main, éviter tout contact rapproché. Obtenez un avis médical, si vous toussez ou en cas de fièvre ou de difficultés de respiration.

En votre qualité de point focal, quels sont les dispositions prises au niveau de la région pour barrer la route à la maladie?
Dr Bakary Koniba Traoré : Depuis le déclenchement de la pandémie, la région a activé le comité régional de lutte contre les épidémies et catastrophes présidé par le gouverneur; l’installation d’un cordon sanitaire au niveau des cercles frontaliers, de l’aéroport, des postes d’entrée et dans les structures sanitaires. À tous ces niveaux, le contrôle systématique de la température a été rendu obligatoire. La dotation des différentes structures de kits de lavage des mains, la limitation des regroupements et l’entrée en vigueur du couvre-feu nocturne visent à lutter contre la propagation du Covid-19.
Il y a eu également l’élaboration d’un plan d’actions. Les services techniques, les marchés et les lieux de culte ont été doté de kits de lavage de main pour prévenir la propagation du Covid-19. Au niveau de l’hôpital Sominé Dolo, un pavillon équipé avec un personnel formé au besoin est préparé pour accueillir et prendre en charge les patients qui seront notifiés positifs.

Quel appel avez-vous à lancer aux enfants et aux parents pour une riposte contre la maladie ?
Dr Bakary Koniba Traoré : Je demanderais tout d’abord aux populations de prendre conscience de l’existence de la maladie à coronavirus et d’observer scrupuleusement les mesures barrières édictées par les autorités pour éviter d’arriver au pire des mesures qui est le confinement, une mesure extrêmement très dure pour les pays à faible revenu. Je conseille aux enfants de rester à la maison, de se protéger avec un masque, d’éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche (qui sont des portes d’entrée possibles du virus dans l’organisme). Ensemble, adoptons les gestes simples de lavage des mains au savon, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique Ensemble adoptons les gestes simples de lavage des mains au savon. Tout cela permet d’éviter la propagation de la pandémie du Covid-19.

Propos recueillis par

Fatoumata
TAMBOURA et Makan SAMAKÉ
Enfants
Journalistes
Mopti

Source : L’ESSOR

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct