Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Désignation des membres du conseil national de transition : Le M5-RFP se réserve le droit d’attaquer le décret devant les juridictions

Dans un communiqué rendu public, le 04 décembre 2020, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotique ( M5-RFP) affirme qu’il se réserve le droit d’attaquer devant les juridictions compétentes le décret de désignation des membres du Conseil national de la transition (CNT) dont « l’illégalité est évidente » tant dans la forme que dans le fond. Le M5-RFP précise qu’il n’a fourni aucun dossier de candidature, n’a par conséquent aucun représentant au Conseil National de Transition et dénie à quiconque de se réclamer de lui. Cependant, le M5-RFP évoque qu’il demeure engagé pour la réussite de la Transition, afin de préserver la vision et les impératifs de changement de système.

Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) dit avoir appris sur les réseaux sociaux puis suivi sur les antennes de la chaîne officielle, l’ORTM, la lecture d’un décret daté du 03 décembre 2020 portant désignation des membres du Conseil National de Transition (CNT). Le M5-RFP tient à rappeler sa position clairement exprimée dans sa déclaration du 04 novembre 2020 ainsi formulée : « Le M5-RFP, qui refuse de servir de faire-valoir à un régime militaire déguisé, a unanimement décidé de ne pas participer au Conseil National de Transition (CNT) dans le format proposé. Par conséquent le M5-RFP dénie à quiconque d’y participer en son nom et met en garde les autorités de la Transition contre toute manipulation visant à associer son nom à cette mascarade ». Le communiqué du M5-RFP révèle que cette position de principe a été réaffirmée par courrier du 16 novembre 2020 adressé au Vice-président de la Transition.

Le M5-RFP précise qu’il n’a fourni aucun dossier de candidature, n’a par conséquent aucun représentant au Conseil National de Transition et dénie à quiconque de se réclamer de lui.

« Au-delà, le M5-RFP déplore les pratiques inquiétantes de violations systématiques des textes constitutionnels et légaux par les autorités de la Transition, en l’occurrence à travers la désignation de membres du CNT à titre individuel ou par cooptation, en violation de la Charte de la Transition et des décrets subséquents portant conditions d’éligibilité et clé de répartition des membres du CNT. Pourtant ces textes attribuent les sièges de l’institution à des entités nommément désignées. Le M5-RFP se réserve donc le droit d’attaquer devant les juridictions compétentes le décret de désignation des membres du CNT dont l’illégalité est évidente tant dans la forme que dans le fond. Par ailleurs, le M5-RFP, dont le credo est la Refondation du Mali et le bannissement des mauvaises pratiques, fustige la désignation d’individus ayant, pourtant dans un passé récent, ouvertement et farouchement combattu le processus de changement en cours, et reste résolument déterminé à empêcher toutes velléités de restauration de l’ancien régime », souligne le communiqué du M5-RFP sous la plume de Dr. Choguel Kokalla Maïga, président du comité stratégique du M5-RFP.

Conscient de ses responsabilités devant le Peuple malien, le M5-RFP évoque qu’il demeure engagé pour la réussite de la Transition, afin de préserver la vision et les impératifs de changement de système qui est l’objectif principal du mouvement national patriotique enclenché le 5 juin 2020.

Aguibou Sogodogo

 

Source: Le Républicain- Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct