Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Champs de riz incendies, meurtres de paisibles paysans dans le cercle de Niono : L’Opération Maliko-Théâtre Centre- Secteur 5 se déploie pour sécuriser les récoltes

Les paysans de l’Office du Niger, dans la zone de Niono, réputée grenier de riz du Mali faisaient l’objet de persécutions et de tueries de la part de bandits cachés derrière la religion. Des hectares de champs à terme brûlés, des paysans surpris puis tués en pleine récolte par des créatures qui se nourrissent autrement que de céréales, les FAMA ne pouvaient pas ne pas siffler la fin de l’excès.  Un détachement du secteur 5 est désormais mobilisé au chevet des paysans pour sécuriser les travaux champêtres.

 

Les populations de certaines localités du cercle de Niono étaient  coupées de leurs champs depuis un certain temps par les terroristes. Ces forces du mal ont brûlé des hectares de champs et tué des paisibles citoyens dans ces localités. Cet acte horrible a poussé bon nombre de civils à abandonner leur résidence.  Face à cette menace terroriste, les FAMa ont organisé du 22 au 23 janvier 2021, une mission de sécurisation des récoltes dans lesdites localités, ce qui a permis aux cultivateurs de vaguer à leurs  travaux champêtres dans la quiétude.

La mission était dirigée par le coordinateur des FAMa à Niono, le commandant Michel Kamaté. Il s’agissait des villages de Toubakouna K6 (Dogofri) et N8 Kourani Niono situé à 15 km de la ville de Niono. Cette belle initiative des autorités du pays a été saluée par les populations.

Le coordinateur des FAMa à Niono, le commandant Michel Kamaté a affirmé que ces populations souffrent des menaces terroristes.  Selon lui, sans la présence de ses hommes, les récoltes ne pourront jamais être exécutées. Il a souligné que la mission principale des FAMa est la protection des personnes et de leurs biens.

Il a également noté que la libre circulation des populations civiles est le souci des hautes autorités du pays. Le commandant Michel Kamaté a exhorté les populations à collaborer avec les FAMa pour faire bloc contre la progression terroriste tout en fournissant des renseignements qui constituent le nerf de la guerre.

Le chef du détachement de la Gendarmerie à Diabaly, le capitaine Namory Keita a aussi ajouté que des patrouilles de proximité sont menées chaque jour pour permettre aux cultivateurs de vaguer à leurs activités. Il a demandé à ses hommes d’agir avec professionnalisme dans les opérations.

Le porte-parole des paysans de N8 Kourani, Gaoussou Kalossy a salué cette initiative des FAMa. Il a noté que sans l’assistance de l’armée, aucune activité n’est possible dans son village. Selon lui, les terroristes ont causé des pertes en vies humaines et des dégâts matériels. Des centaines d’hectares de rizières ont été brûlées et plus de 60.000 bœufs ont également été emportés par les terroristes, a-t-il affirmé. Selon M. Kalossy, cette mobilisation des FAMa témoigne de leur volonté de sécuriser les populations sur toute l’étendue du territoire.

B DIALLO

Source : Notre Voie

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct