Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CAN-féminine, Maroc 2022 : Les choses sérieuses commencent

La Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé, hier le programme prévisionnel des qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations féminine, prévue du 2 au 23 juillet 2022 au Maroc. Le premier tour aller de la compétition aura lieu le 20 octobre, tandis que le retour se tiendra entre le 23 et le 26 octobre. Cette CAN 2022 sera qualificative pour la Coupe du monde 2023 qui se déroulera en Australie et en Nouvelle-Zélande. Selon la programmation de la CAF, la sélection nationale féminine reçoit la Guinée, le mercredi 20 octobre au stade Modibo Keïta avant de jouer la manche retour le dimanche 24 octobre au stade Général Lansana Conté de Nongo. Mais le lieu de la manche retour reste à confirmer, la CAF ayant décidé, suite au coup d’état perpétré par les militaires, de ne plus organiser de rencontres en Guinée jusqu’à nouvel ordre.

 

Selon nos informations, la rencontre pourrait être délocalisée au Sénégal dont la fédération a déjà été contactée par la partie guinéenne, précise la même source. Le vainqueur de la double confrontation Mali-Guinée rencontrera au deuxième tour le vainqueur de l’opposition entre le Sénégal et le Libéria. Ces deux pays s’affronteront également en aller-retour.

La sélection nationale féminine a entamé sa préparation il y a deux mois et les joueuses du technicien Saloum Mohamed ne jurent que par la qualification à la phase finale. C’est le minimum que l’on puisse demander aux Aigles Dames, version Saloum Mohamed, quand on sait que notre pays totalise déjà sept participations à la grande messe du football continental : 2000, 2004, 2006, 2008, 2010, 2016, 2018. «Le seul mot d’ordre, c’est la qualification pour la CAN au Maroc. Nous allons tout faire pour l’obtenir», martèle la capitaine Fatoumata Karentao. «Pour la double confrontation avec la Guinée, il faut faire un bon résultat à domicile pour éviter la pression lors de la manche retour. Ensuite, il faudra négocier les deux matches du deuxième et dernier tour. Nous y croyons et nous allons tout donner pour avoir la qualification», promet Fatoumata Karentao. Le président de la commission ah doc du foot féminin de la Fédération malienne de football (Femafoot) qui assiste régulièrement aux séances d’entraînement des joueuses de Saloum Mohamed affiche également sa confiance pour la suite des événements. «Je ne rate aucune séance d’entraînement des filles. Tout se passe bien et je puis vous assurer que l’équipe a le moral au beau fixe et prête à en découdre avec la Guinée. Après chaque séance, elles me promettent la qualification, je suis très content de leur comportement au travail», souligne Me Famakan Dembélé, qui annonce l’arrivée, dans les prochains jours, d’une dizaine de bi-nationales.

Au total, quarante-quatre pays sont sur la ligne de départ et se disputeront les onze tickets de la prochaine Coupe d’Afrique des nations féminine. En tant que pays organisateur, le Maroc est qualifié d’office et ne participe pas aux éliminatoires.

Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct