Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Biennale de l’art africain: la 14e édition démarre à Dakar

La 14ème édition de la Biennale d’art africain contemporain, devenue la plus importante manifestation du genre sur le continent, s’est ouverte jeudi à Dakar en présence du président sénégalais Macky Sall, qui a remis le Grand Prix Léopold Sédar Senghor à un artiste éthiopien.

Après un report en 2020 à cause du Covid, cette 14ème édition accueille jusqu’au 21 juin le meilleur de la création contemporaine du continent: peinture, sculpture, vidéo, installations monumentales et performances.

“C’est une fête des arts visuels, de l’esprit et du génie humain, un rendez-vous qui résiste aux aléas du temps depuis plus de 30 ans”, a déclaré Moustapha Ndiaye, président du comité d’orientation de la Biennale, lors de cette cérémonie organisée au Grand théâtre de Dakar, ambiancée par le groupe sénégalais “Orchestra Baobab”, né dans les années 1970.

Parmi l’un des points d’orgue de la cérémonie, le chanteur malien Sidiki Diabaté, joueur de kora et héritier d’une longue lignée de griots et musiciens, a entrecoupé son show électrisant de plusieurs messages à l’adresse de Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine (UA).

Une Biennale pour replanter l’art contemporain africain “dans la rue” au Sénégal

Le Mali, actuellement dirigé par une junte militaire, est sous le coup de mesures économiques et diplomatiques des Etats ouest-africains pour sanctionner l’intention de la junte de se maintenir au pouvoir encore plusieurs années.

“Le griot de l’Afrique est là ce matin pour vous faire plaisir ici à Dakar, et pour vous dire que le Mali et le Sénégal, c’est le même pays”, a lancé le musicien malien, déclenchant des applaudissements.

“M. le président, je suis là pour déployer l’amour du Mali envers vous et vous faire changer d’avis; oui on vous aime monsieur le président. Et on demande aussi des doléances pour que la situation puisse changer pour mon pays le Mali”, a-t-il plaidé.

Kader Belarbi ou la pluralité des danses, sans frontières ni clichés

Près de 300 expositions à Dakar et sur les îles de Ngor et Gorée, et une grosse centaine dans d’autres villes et pays de la diaspora, sont au programme du IN et environ 350 projets dans le OFF de cette Biennale.

M. Ndiaye a précisé que la “Biennale 2018 avait généré plus de 8 milliards de francs CFA (12,8 millions d’euros) de transaction d’oeuvres d’art”.

M. Sall a remis le Grand Prix au peintre éthiopien Tegene Kunbi Senbeto, qui faisait partie de la sélection officielle.

Plusieurs autres prix ont été remis à des artistes originaires du Bénin, de la Tunisie ou du Sénégal.

 

Source: VOA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct