Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire du bâtiment de l’INA : Le Procureur Kassougué ouvre une enquête

La vente des bâtiments de l’Etat a suscité de vives émotions au sein de l’opinion publique nationale. Face à cette situation condamnable à plus d’un titre, le procureur de la république près le tribunal de grande instance de la Commune III, chargé du Pôle économique et financier de Bamako, Mamadou Kassogué, a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Dans un communiqué en date du jeudi 29 avril 2021, le procureur Kassogué note que des rumeurs persistantes font état de la cession à des particuliers de l’immeuble abritant l’Institut National des Arts (INA). Cette cession, avance le communiqué du procureur, « n’a été portée à la connaissance du public que de façon incidente, semble à tous égards être intervenue dans des conditions laissant subsister de sérieux doutes sur la transparence de l’opération ».

Selon le procureur Kassougué, dans des conditions similaires, d’autres biens immobiliers de l’État ont été cédés à des particuliers, suscitant l’incompréhension des populations. « Face aux forts risques de malversations inhérents à de telles opérations et à l’indignation que ces cessions suscitent au sein de l’opinion publique, le Procureur de la République près le tribunal de grande instance de la Commune III, chargé du Pôle économique et financier de Bamako, a décidé de l’ouverture d’une enquête au niveau de son Parquet, afin de faire toute la lumière sur la régularité formelle et les conditions de fond de telles opérations », fait savoir le Procureur Mamadou Kassougué. Avant de rassurer que l’opinion sera tenue au courant des évolutions de la procédure.

Par ailleurs, concernant les évènements des 10, 11 et 12 juillet 2020, le Procureur de la République invite les victimes, qui n’ont pas encore été auditionnées, à se présenter à son cabinet pour être mises en rapport avec le juge d’instruction en charge du dossier. Cette invitation s’adresse également aux éventuels témoins pouvant contribuer à la manifestation de la vérité, ajout-il.

Rappelons que l’INA est créé en 1933 sous le nom de l’École des artisans soudanais, l’INA assurait à l’origine la formation des artisans soudanais aux métiers manuels. En 1948, l’École des artisans soudanais prend le nom de la Maison des artisans du Soudan. Après l’indépendance, en 1963 sous la Première République, l’établissement prend son nom actuel avec La loi n° 63-98/ANRM du 30 décembre 1963 portant création de l’Institut national des Arts, INA. Un décret a été promulgué sous le n°04 PG-RM le 15 janvier 1964.

SKK

Source: Bamakonews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct