Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

À Farabougou, 20 tonnes de vivres acheminées par la MINUSMA

La semaine dernière, la MINUSMA a acheminé par voies aériennes plusieurs tonnes de vivres à Farabougou. En effet, les environs de cette localité, ont été minés par des groupes armés terroristes entravant ainsi considérablement l’accès au village. Ceux-ci ont également détruit trois ponts, dont celui reliant Dogofry-Farabougou, le 17 octobre dernier.

 

Cet acheminement de 20 tonnes de vivres fait suite à plusieurs visites et appuis. Ainsi, le 27 août dernier, ce sont 26 tonnes qui avaient été acheminées à la population de Farabougou, à la suite d’une demande d’appui du Gouvernement, soutenue par la communauté humanitaire. Un appui exceptionnel qui a permis d’éviter une catastrophe humanitaire.

Le 16 septembre dernier, lors de sa visite sur place, Fatou DIENG THIAM, Cheffe du bureau de la MINUSMA à Mopti, décrivait « une situation très difficile à Farabougou. Les populations sont assiégées. C’est vrai qu’il y a la présence des FAMa mais l’insécurité aux alentours fait que la liberté de mouvements est assez limitée. Les FAMa aussi travaillent dans des conditions très difficiles et font de leur mieux pour sécuriser les populations et assurer leur devoir régalien de protection des civils ».

Le cri du cœur des habitants…

Quant aux populations de Farabougou, elles sont reconnaissantes pour les actions de soutien à leur endroit. « Nous saluons l’armée et la MINUSMA qui ne cessent leur accompagnement, le village vous remercie infiniment, » a déclaré Adama MAIGA, leur porte-parole, lors du dernier passage de la Cheffe de Bureau de la MINUSMA.

Pour autant, la demande de ses concitoyens est claire : « la levée de l’embargo qui pèse aujourd’hui sur Farabougou et ses environs ». Selon M. MAIGA, les axes actuellement fermés et qui relient Farabougou, entre autres à Dogofry et Sogolo, permettent en temps normal « à la population de subvenir à ses besoins ». « Plus de 20 tonnes de vivres, de condiments, de sucre, de sel sont bloqués dans les magasins à Dogofr, » a-t-il déploré avant de conclure « Nous voudrions votre aide afin de soulager la population ».

Le 28 septembre dernier, cette fois-ci dans un communiqué de presse, la Mission de l’ONU exprimait sa préoccupation face à la situation sécuritaire dans le Centre du Mali, marquée notamment par la multiplication des attaques, y compris à travers des engins explosifs improvisés qui visaient des civils, ainsi que les Forces de défense et de sécurité maliennes mais aussi des infrastructures vitales comme des ponts.

Source : MINUSMA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct