Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

4ème congrès ordinaire de l’URD : ” Nous restons attentifs aux conclusions du Dialogue National Inclusif ” dixit Soumaïla Cissé

Les travaux du 4ème Congrès Ordinaire du parti Union pour la République et la Démocratie (URD) ont été ouverts ce samedi 21 décembre 2019 au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba. En ce même moment se tenait l’avant dernier jour du Dialogue National Inclusif (DNI) au CICB. Si l’URD et la majorité des partis de l’opposition n’y ont pas pris part, elles se disent attentif aux conclusions de ce dialogue notamment celles relatives à l’Accord d’Alger et à la révision constitutionnelle.

Le Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba vibre au rythme des militants et sympathisants du parti URD ce samedi matin du 21 décembre. Décorée aux couleurs du parti, la salle Bazoumana Sissoko du Palais accueille les délégués, les invités venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays pour participer au 4ème Congrès Ordinaire du parti Union pour la République et la Démocratie. Devant ce public et dans un climat ambiant, le président de l’URD, l’Honorable Soumaïla Cissé, a pris la parole.

Dans son allocution, il a déclaré ” nous restons attentifs aux conclusions du DNI notamment celles relatives aux Accords d’Alger et à la révision constitutionnelle “. Cela, malgré que l’URD et la majorité de l’opposition n’aient pas participé à ce dialogue.

Cependant, selon le chef de file de l’opposition, l’opposition a largement expliqué les conditions de sa participation au DNI qui se résument à sept (7) points. ” Toutes nos propositions ont été rejetées pour empêcher tout compromis sur ce sujet, pour faire de nous des faire-valoirs autour de décisions prises à l’avance, pour une entreprise de communication qui ne dit pas son nom. Nous avons écrit officiellement pour donner les 7 conditions de notre participation. A l’heure où je vous parle nous n’avons reçu aucune réponse écrite “ a expliqué l’Honorable Cissé.

Hommage mérité à l’armée

Aux dires du président de l’URD, les forces de défense sont la cible des groupes terroristes et criminels, mais peut-être surtout d’attaques sournoises, aux qualificatifs déshonorants et injustes. Pour lui, l’armée malienne comme les autres composantes de la société est victime de la mal gouvernance. Après avoir dénoncé et condamné toutes ces attaques, le chef de file de l’opposition a demandé au public de se lever pour applaudir les FAMA pendant une minute en vue de leur rendre un hommage mérité.

Aussi, il a annoncé que l’Assemblée Nationale, saisie par ses soins, a déjà mis en place une commission d’enquête parlementaire sur les fameux aéronefs cloués au sol. En plus, M. Cissé a rapporté que le FSD (Front pour la Sauvegarde de la Démocratie) a exigé un audit financier et comptable dans les plus brefs délais sur l’utilisation des 1.230 milliards votés par l’Assemblée Nationale dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation militaire.

Concernant les grognes récentes autour des forces étrangères présentes au Mali, le député élu à Nianfunké a annoncé qu’il appartient au gouvernement du Mali quand il y a difficulté ou incompréhension avec un partenaire ou un tiers engagé, de lui parler honnêtement, clairement et précisément afin de résoudre la crise et d’avancer ensemble vers des voies concordantes pour affronter l’ennemi commun.

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct