Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Violation de la loi 052 à l’Assemblée nationale : Les femmes ne représentent que 21, 73 % du bureau

Le nouveau bureau  de 23 membres de la  nouvelle  législature malienne  élu, le jeudi dernier, par les députés est loin  de respecter la loi 052 portant la promotion du genre dans l’accès des fonctions nominatives et électives. 

 

En 2015,  l’Assemblée nationale du Mali votait  en une écrasante majorité la loi n° 2015-052/ du 18 décembre 2015 instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives.  Cinq ans après,  l’application totale des dispositions de cette loi peine à voire le jour.

Malgré  d’importants progrès réalisés dans l’élection  des députés de la sixième législature avec 41 femmes élues sur 147  députés, soit un taux de 27, 89%, très loin  de la législature précédente,  des efforts demeurent à faire à  l’hémicycle  afin d’atteindre le quota  des 30% des femmes   prévu par la loi dans les fonctions nominatives et électives.

Pour preuve, lors de l’élection des 23 membres du nouveau bureau de l’Assemblée nationale, les  députés n’ont pas pu respecter la loi n° 2015-052/ du 18 décembre 2015  qu’eux-mêmes ont voté il y a cinq ans.  Sur les 23 députés que compose ce bureau, seulement  5 élues-députés ont  pu être élues dans ce bureau consensuel, soit un taux de 21, 73%.  La première occupe le poste de 7ème vice-président, la seconde est élue au poste de deuxième questeur et les trois autres  députés sont respectivement des secrétaires parlementaires.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct