Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Stabilité au Mali : Faure Gnassingbé, le discret pompier

Soucieux dun retour pressant de la stabilité au Mali, le chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, comme à son habitude ne ménage pas ses efforts. Par une diplomatie très ingénieuse, il  a été à la rencontre des autorités de la transition malienne pour tenter de réouvrir une situation bloquée et maintenir un dialogue favorable au sort du peuple malien aussi bien que pour la paix de la sous-région ouest africaine toute entière.

 

Notons que le Mali traverse ces dernières années, une crise socio politique sans précédent. Et l’insécurité permanente liée au terrorisme n’est pas d’une grande aide pour le peuple malien déjà assez fragilisé. Comme l’indique ce proverbe africain, il est d’une vitalité d’agir au plus vite pour parvenir à une paix véritable. Et ça, en jeune doyen, le chef de l’Etat togolais semble l’avoir retenu et bien compris.

La diplomatie discrète de Faure Gnassingbé, un engagement pour la paix

Depuis le début de l’épilogue malien, le Président Faure Gnassingbé n’a cessé de s’investir pour un retour de la stabilité au Mali. Après la deuxième réunion du Groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali tenue à Lomé en mars 2021 sous sa présidence, il n’a cessé de suivre de très près l’évolution de la situation au Mali. Les derniers rebondissements ne l’ont pas éloigné de sa ligne : maintenir le dialogue ouvert.

Il consulte régulièrement ses pairs pour une transition apaisée et surtout un retour de la stabilité au Mali. Le Président togolais l’a encore fait en rencontrant à Banjul le président en exercice de la CEDEAO Nana Akufo-Addo et le futur président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall. Il a sûrement eu le quitus de ces derniers pour poursuivre ses efforts en vue d’un apaisement avant de prendre son bâton de pèlerin pour rencontrer les autorités de la transition malienne.

Une excellente ré-ouverture au dialogue

Cette stratégie du président togolais va-t-elle apporter les résultats escomptés ? Pour l’instant l’espoir reste présent. Tout compte fait, par ce geste diplomatique, Faure Gnassingbé crée ainsi une ouverture opportune entre la Cédéao et les militaires au pouvoir.

Même si les sanctions récentes de l’instance sous régionale ont été jugées excessives par beaucoup, le dialogue entre ces deux parties pourrait restaurer l’équilibre.

C’est la ligne permanente du Président togolais pour qui suit la stratégie diplomatique très discrète mais efficace du Chef de l’Etat togolais. Ceci explique d’ailleurs pourquoi aucune communication officielle n’a filtré sur la question.

Source : LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct