Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

SOUMEYLOU BOUBÈYE MAÏGA REPOSE DÉSORMAIS AU CIMETIÈRE DE NIARÉLA: UN VIBRANT HOMMAGE RENDU A CELUI QUALIFIE DE “MARTYR” PAR SES CAMARADES POLITIQUES

Les funérailles de l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga  se sont déroulés, hier jeudi 23 mars 2022, à son domicile familial  sise au Quartier du Fleuve. La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités maliennes, notamment l’ancien Président de la Transition, Dioncounda Traoré, le pr  . Ali Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée Nationale du Mali, les représentants de plusieurs partis politiques, sa famille et ses proches, mais aussi des proches et amis venus d’ailleurs. C’est une immense foule qui a rempli toute la cour du domicile mais aussi les deux  rues qui donnent accès a la maison du défunt.   Tous ont reconnus en lui un homme d’État qui a marqué la vie politique de son pays durant ces trente (30) dernières années.

C’est au cimetière de Niarela que repose désormais  Soumeylou Boubèye Maïga, ancien Premier ministre, ancien directeur de la sécurité d’Etat et ministre a plusieurs reprises. Parents, amis, proches tous lui ont rendu un dernier hommage, ce jeudi 23 mars 2022, à travers des témoignages touchants et poignants .

À commencer par Tièbilé Dramé, que d’aucuns considèrent comme le « jumeau » de Soumeylou Boubeye Maïga, tant ils passaient de temps ensemble. Dans son allocution, Tiebile Dramé a remémorer les grands moment de la Vie se Soumeylou «  Il était écrit que tu allais quitter l’arène à la veille du 31è anniversaire de la révolution démocratique qui a mis fin à l’autocratie, à la dictature du parti unique et à la personnalisation du pouvoir.

Toi qui as consacré toute ton énergie juvénile, toute ta force d’adulte à

l’ avènement et à la consolidation de la démocratie pluraliste dans ce vieux pays.

Quand tu entrais en scène, au milieu des années 1970, ce pays était une jungle, une brousse lointaine sans père ni mère, « wulajan fantan ni a bantan »!

Quand tu entrais dans l’arène, le président Modibo Keïta, le Danko du peuple malien, venait de mourir dans une cellule du camp des parachutistes aux portes de Bamako ». Son ancien camarade politique n’a pas manqué de le qualifier de Martyr, « Faisons ensemble le vœu que les souffrances que Soumeylou a subies tout au long de la maladie, son sacrifice et son martyre servent à réconcilier les Maliens, et nous aident à sortir de la crise qui cloue notre pays au sol.».

l’honorable Alhamdou Boubèye Maïga, un des frères de feu Soumeylou Boubeye Maïga: «Notre  frère a répondu à l’appel de Dieu en ce lundi 21 mars 2022 béni d’Allah et des humains, ce jeudi 24 mars, jour aimé du Prophète Mohamed (PSL). Que le Seigneur l’accueil dans sa félicité  et lui accorde un repos éternel mérité.

Soumeylou, notre frère, notre père comme le dirais ses enfants, le camarade, l’ami, humble attentif à chacun dans son moindre ressentiment nous quitte par la volonté de Dieu ».

Les représentants des familles fondatrices de Gao, ont également effectué le déplacement pour assister aux funérailles de leur frère et ami.

Selon Leur  Porte-parole, Soumeylou Boubèye Maïgareste pour la famille de Gao un digne fils, un combattant de grande référence, de symbole et un exemple qui aura marqué la vie politique de son pays pendant ces dernières années: «Aujourd’hui est une grande tristesse pour nos grandes familles de Katadjiwa, Boulgoundjihe Gourou. Nous voilà réunis dans la douleur pour accompagner notre frère, cousin oncle, ami notre camarade dans ta dernière demeure. Mais comme le disait le sage «notre vrai tombeau n’est pas dans la terre mais dans le coeur des hommes»», a-t-il rappelé et de préciser que   les familles fondatrices de Gao tiennent à rendre un dernier hommage par sa voix à l’un des fils les plus illustres.

«En effet, Soumeylou Boubèye Maïga est indiscutablement la grande référence de symbole, l’exemple qui aura marqué par son combat politique la nouvelle génération des cinquante dernières années de nos familles après les ténors de l’URD et du PSP», a-t-il affirmé,  tout en soulignant encore que   Soumeylou aura laissé ce qu’il a donné à Gao une contribution modèle significative symbolisée par son statut d’homme d’Etat.

Car, il s’agit, souligne-t-il de rappeler sa contribution à la restauration et à la protection de Gao. «Une contribution économique par les infrastructures réalisées par son soutien dans la commune urbaine de Gao. Une contribution au plan sécuritaire pour ce qu’’il a pu faire pour la commune de Gao. Soumeylou Boubèye Maïga reste derrière lui un grand vide», a-t-il ajouté.

À ces hommages,  s’ajoute celui de sa fille,  Lika Maïga :  «C’est un privilège et un honneur de t’avoir eu comme père. Tu étais aimant, attentionné, disponible, protecteur et ouvert d’esprits. Tu étais un ami, un confident, un protecteur. Tu vas laisser grand vide même malheureusement que la mort n’arrête pas l’amour. Tu nous as appris le sens du travail,  tu faisais tout ce que qui était en ton pouvoir pour que nous puissions atteindre nos objectifs et réaliser nos rêves… On aurait aimé que tu sois là pour pouvoir assister à nos différents accomplissements et ambitions ».

Le représentant de la promotion de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) portant son nom aussi est intervenu lors de la cérémonie pour adresser ses condoléances les plus émus à la famille de l’illustre disparu : « Soumeylou Boubèye mort en ‘‘Martyr’’. Il mérite plus que ça. Homme de Dieu, d’État. A Dieu nous sommes, à Dieu nous retournerons », a-t-il déclaré.

Pr Ali Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée Nationale et membre de l’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA-PASJ)  a regretté les évènements survenus avant  que  Soumeylou Boubèye Maïga ne soit  rappelé à Dieu : «il est mort en détention accusé de détournement de fonds. Respectueux et confiants la justice de leur pays, ses camarades de l’alliance pour la démocratie au Mali on préféré laisser le processus de la justice se dérouler jusqu’à ce que sa culpabilité soit établie. Ses camarades ne sont pas restés les bras croisés les informations qui filtraient laissaient entendre que son pronostic vital est en jeu», a-t-il affirmé.

Et d’ajouter que: «Le Comité Directeur des Membres et Sympathisants de l’Alliance pour la Démocratie au Mali (ADEMA) renouvelle leurs condoléances émues aux familles biologiques et sa famille politique. Dors en paix !».

Dans son intervention le représentant de son Parti Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP), M. Cissé n’a pas manqué   de rappeler le parcours d’un homme politique qui a passé sa vie à défendre la liberté des personnes et la souveraineté du pays: «Camarades militants et militantes de l’Asma ce jour est bien triste pour notre pas part et également bien triste parce que notre pays vient de perdre un de ses illustres fils. Un serviteur infatigable de l’histoire qui ignorait congés et jours de repos. Un homme politique de première classe, un homme qui doit sa vie entière à son engagement politique et des valeurs auxquelles il croyait ».

Avec le décès de Soumeylou Boubèye Maïga, a-t-il affirmé, disparait un homme public d’exception, un homme politique entièrement et une intelligence hors du commun qui vent de s’éteindre, un monument de notre vie politique.

«En cette semaine des martyrs, ces parcours ne sont méconnus de personne, parcours qui lui permis de marquer de son emprunte la vie politique de notre pays pendant ces   trente dernières années exerçant des responsabilités politiques de haut niveau: Directeur de la Sécurité d’État (SE), Secrétaire générale de la Présidence, plusieurs fois ministre à la tête de portefeuilles régaliens comme les Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale ou la Défense et des Anciens Combattants ou Premier ministre», a-t-il reconnu.

Le Porte-parole du Cadre des Partis et Regroupements de Partis Politiques pour une Transition Réussie, Amadou Koïta a soutenu en ces termes que : «Soumeylou,  membre fondateur du Cadre des Partis et Regroupements de Partis Politiques pour une Transition Réussie, il a travaillé à la levée des premières sanctions Internationales contre le pays et se préparait  à briguer la magistrature suprême lors des élections présidentielles à venir. Mais en attendant,  le maître des destins en a décidé autrement, mais non sans exception sans interrogation à la veille de la commémoration du 26 Mars.

Apres huit (08) mois de détention, des séquestrations d’abord à la prison centrale de Bamako ensuite dans une Clinique privée Soumeylou Boubèye   a rendu l’âme, le lundi 21 mars 2022».

Ainsi,  Soumeylou Boubèye Maïga repose désormais au cimetière de Niarela. Dors en paix !

BABA DEMBELE

Source: NOUVEL HORIZON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct