Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Section syndicale des municipalités: Issa Sanogo reconduit pour un nouveau mandat

La section syndicale des municipalités du Mali a renouvelé hier mardi sa confiance à son secrétaire général sortant pour un nouveau mandant de cinq ans. C’était à l’issue de la conférence nationale de la section syndicale des municipalités tenue à la Maison de partenariat Angers-Bamako.

La cérémonie d’ouverture de l’assise a été présidée par le représentant du ministre des Collectivités territoriales du Mali, Yacouba Diankiné COULIBALY qui avait à ses côtés le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali, (UNTM), Yacouba KATILE et Issa SANOGO lui-même, Sg sortant de la section syndicale des municipalités du Mali.
La conférence statutaire de renouvellement des organes des sections syndicales, affiliées à la section du syndicat des travailleurs de l’administration d’Etat (SYNTADE), a été également marquée par la participation des délégués venus de l’intérieur du pays.
L’événement a retenu deux faits majeurs, à travers la démission du bureau sortant et la mise en place de la nouvelle équipe. La rencontre a démarré avec les mots de bienvenue du secrétaire général sortant qui a tenu à rendre hommage au personnel des collectivités territoriales pour leur engagement en faveur du développement local.
« Premier syndicat créé dans les collectivités, la section syndicale des Municipalités n’a jamais cessé de défendre les intérêts matériels et moraux des travailleurs. Elle a fait sienne la devise de la centrale : unité, solidarité et action », a déclaré Issa Sanogo.
Conformément au mandat de son bureau qui s’achève, a-t-il rappelé, l’équipe sortante se targue d’avoir réussi le pari de l’organisation de la fonction publique des collectivités territoriales. Ceci est un acquis très important pour les agents des collectivités, se félicite-t-il. En dépit de ce résultat, le secrétaire général sortant reconnaît qu’il y a encore des efforts à fournir pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents du secteur.
De son côté, le secrétaire général de l’UNTM a salué le travail et l’engagement des travailleurs des collectivités territoriales dans la bonne marche de la décentralisation au Mali. Yacouba Katilé, qui estime que l’avenir de la décentralisation se trouve dans les collectivités territoriales, conseille aux agents de ce secteur la discipline, la rigueur dans le travail.
Lançant les activités de la journée, le représentant du ministre des Collectivités territoriales a rappelé qu’au cours de ces dernières années des progrès ont été réalisés dans le cadre de l’administration et la gestion des agents des collectivités territoriales. Parmi ces réalisations, il a indiqué qu’en plus du recrutement massif des agents des collectivités territoriales, l’Etat a créé et rendu opérationnelle la direction nationale de la fonction publique des collectivités et procédé à la relecture du statut des fonctionnaires des collectivités territoriales.
En perspective, M. COULIBALY a annoncé que l’Etat s’apprête à organiser le second concours direct de recrutement des agents de l’administration générale dans la fonction publique des collectivités territoriales. De même, il est prévu de finaliser la base de données des fonctionnaires des collectivités territoriales et d’élaborer la politique nationale de formation et de perfectionnement des agents des collectivités territoriales.
Après l’ouverture des activités par le représentant du ministre des Collectivités territoriales, le bureau sortant a rendu sa démission pour la mise en place de la commission d’investiture de la nouvelle équipe. Les délégués venus de l’intérieur du pays et de Bamako ont alors procédé à l’élection de leur secrétaire général. En majorité, ils ont renouvelé leur confiance au secrétaire général sortant, Issa SANOGO, pour un nouveau mandat de cinq ans.
Le nouveau secrétaire général, M. SANOGO, a promis qu’au cours de son nouveau mandat, il fera en sorte qu’il ait plus d’équité entre les agents des collectivités territoriales et ceux de la fonction publique d’Etat. « Ce n’est pas normal, alors que nous faisons les mêmes études, décrochons les mêmes diplômes, que certains soient mieux considérées que d’autres. Les agents de la fonction publique d’Etat ont la possibilité de venir travailler dans les collectivités territoriales, mais l’inverse n’est pas autorisée », a dénoncé M. SANOGO.

Par Sikou BAH

Info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct