Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Scrutin du 12 août : dix mille hommes supplémentaires pour la sécurisation des élections

Le dispositif sécuritaire mis en place lors du 1er tour de l’élection présidentielle sera renforcé. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la sécurité et de la protection civile ce jeudi. Selon le Général Salif Traoré, des mesures ont été prises pour augmenter les effectifs déployés lors du scrutin du 29 juillet. La mission de l’ONU au Mali Minusma, annonce également des dispositions pour permettre le vote dans les localités, où il n’a pas pu se tenir.

Pour ce second tour, plus de dix mille hommes supplémentaires seront déployés dans l’ensemble du pays, selon les autorités. Objectif: combler les défaillances constatées lors des opérations du 1er tour.
30 mille éléments des forces de défense et de sécurité mais aussi des forces internationales avaient été déployés sur l’ensemble du territoire, lors de ce premier tour. Toutefois l’élection n’avait pu se tenir dans certaines localités à cause de l’insécurité.
La mission de l’ONU au Mali, a elle aussi annoncé des dispositions pour permettre l’élection dans les bureaux de vote où elle n’avait pu se tenir. Au total 880 bureauxn’avaient pas pu ouvrir lors du premier tour le 29 juillet.
Des agents électoraux molestés, des matériels électoraux saccagés, des bureaux de vote attaqués ou fermés par des présumés jihadistes. A cela, il faut ajouter l’attaque d’un convoi militaire transportant des urnes dans le centre du pays. Quatre militaires maliens avaient été tués lors de cette embuscade.
A la veille du scrutin pour ce second tour, le Premier ministre Soumeilou Boubeye Maiga a effectué une visite éclair samedi à Mopti. L’objectif était de s’enquérir des dispositions mises en place pour la sécurisation du scrutin.
Quant à la CEDEAO, elle n’entend pas intervenir sur le plan sécuritaire au Mali lors du second tour de la présidentielle. Selon son Représentant spécial, « la sécurisation des opérations électorales relève de la compétence exclusive de l’État malien ». Il a fait cette déclaration samedi chez nos confrères de RFI.
Cheaka Aboudou Touré, Représentant spécial de la CEDEAO

Source: studiotamani

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct