Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Regain de violence au centre du pays 18 civils tués à Mondoro dans une double embuscade

Quelque 18 personnes ont trouvé la mort, le 1er et le 2 mai, dans les environs de Mondoro, à la suite d’une double embuscade tendue par les groupes terroristes. Bien avant, c’est un militaire qui avait trouvé la mort dans une explosion après le passage de son véhicule sur un engin explosif improvisé (EEI).

 

out semble parti d’une explosion ayant visé une escorte militaire à Tiguila dans la commune de Mondoro. De nombreux habitants,  qui ont entendu la très forte détonation, se sont dépêchés sur les lieux afin de porter secours aux militaires. Une fois sur place, ils ont été cueillis à froid par des groupes terroristes qui ont tiré sur eux, tuant du coup 12 civils.

Et 24 heures après, six autres personnes ont trouvé la mort dans la même zone.Ces dernières ont certainement été tuées par les corps piégés que les terroristes avaient laissé sur place avant de disparaître.

En réaction, le chef  de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif a fermement condamné ces nouvelles violences et présenté ses condoléances attristées aux familles endeuillées et au Gouvernement du Mali.

Il a lancé un appel pressant aux populations concernées par ces drames, et  » les inviter à l’esprit de tolérance et à la coexistence pacifique, qui sont des valeurs cardinales de la culture malienne« .

« Les Nations-Unies exhortent les autorités à redoubler d’efforts pour enrayer ce cycle de violences intercommunautaires, dont la répétition est très préoccupante dans un contexte sécuritaire déjà alarmant, et à tout mettre en œuvre pour que les responsables de ces attaques abjectes répondent de leurs actes devant la justice  » a-t-il laissé entendre.

A D

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct