Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Promotion des droits de l’Homme au sein de la Police ouest africaine : Bamako accueil la rencontre !

Dans le cadre de la rencontre annuelle de la Plateforme Ouest africaine « Police et droits de l’Homme » (POLI-DH), les responsables hiérarchiques des écoles nationales de police du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la Mauritanie, du Tchad et de la Côte d’Ivoire sont en concertation à l’Ecole Nationale de Bamako. Il s’agit pour eux de débattre sur les orientations en cours et d’élaborer un plan stratégique 2021-2023.
La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce samedi 28 novembre 2020, à l’Ecole Nationale de Police du Mali en présence du représentant du Directeur Général de la Police Nationale du Mali, le Contrôleur Général Mamy SYLLA. On notait également la présence du Directeur de l’Ecole Nationale de Police du Mali, le contrôleur Général Seydou DIARRA, les différents membres de POLI-DH et les partenaires techniques et financiers.
Créée le 24 février 2014 à Niamey par des représentants des trois polices nationales du Burkina Faso, du Mali et du Niger sous l’égide de l’IDDH, la POLI.DH « Police et Droits Humains » a pour but de promouvoir les droits humains dans les actions de la police nationale en Afrique de l’Ouest et de contribuer à l’élaboration des stratégies et politiques de droits humains concernant la Police auprès des institutions régionales et internationales. Son secrétariat est installé à l’École Nationale de Police à Niamey au Niger.
Selon le Directeur de l’ENP de Bamako, le Contrôleur Général Seydou DIARRA, cette rencontre est la volonté des hiérarchies des différents membres d’augmenter l’efficacité des forces de l’ordre en faisant preuve de professionnalisme par le respect systématique des droits de l’homme dans les enquêtes, ainsi que dans la prévention du crime et le maintien de l’ordre.
Il dira aussi qu’en si peu de temps, la plateforme a su créer une saine émulation entre des fonctionnaires de police dans la quête de bons comportements propres à toute police professionnelle dans un État démocratique. « Notre satisfaction est encore plus grande de voir ce partenariat se poursuivre avec de nouvelles sollicitations. Cela dénote assurément, non seulement une marque de confiance, mais aussi et surtout notre professionnalisme », a-t-il confié.
Pour le représentant du Directeur Général de la Police Nationale du Mali, le Contrôleur Général Mamy SYLLA, la plateforme est un moyen adéquat pour améliorer les capacités opérationnelles des policiers des pays membres et promouvoir les droits de l’homme dont la méconnaissance est un facteur de division et de méfiance entre les policiers et les populations. “Une parfaite connaissance des droits humains par les fonctionnaires de la police, contribuera grandement à leur application dans chaque État membre”, a indiqué le Contrôleur Général Mamy SYLLA.
Le Plan stratégique 2021-2023 de la POLI-DH s’articule autour de six (06) grands axes à savoir : la dynamisation de la plateforme ; la formation et information en droits humains ; l’interaction de la POLI-DH avec les institutions nationales, régionale et internationales entre autres. De ces grands axes, la plateforme a établi des objectifs pour lesquels les membres ont identifié quelques pistes de stratégies d’actions qui pourront être bonifiées annuellement.
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct