Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Prix des hélicoptères au compte des FAMa : Le PM Choguel se désavoue !

Lors de son passage devant les membres du conseil national de la transition, en plénières le 21 avril dernier, le premier ministre Choguel Kokalla Maiga est revenu sur l’acquisition des hélicoptères achetés auprès de la Russie par le gouvernement du Mali. Cette action qui vise à doter les Famas de moyens adéquats de combat dans la lutte contre le terroriste laisse néanmoins perplexes certains observateurs quant au grand secret qui entoure les prix de ces matériels flambant neufs

 

On se souvient encore du grand bruit concernant le prix des équipements pendant l’ancien régime du défunt président Ibrahim Boubacar Keita. D’aucuns diront que c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Changement de régime, changement de mentalité. Une nouvelle approche prônée par les colonels installés aujourd’hui à Koulouba depuis la chute d’IBK. Selon eux, le Mali Kura c’est la transparence et la lutte contre la corruption quelque soit sa nature et bien sûr en levant le voile sur les aspects obscurs de la mauvaise gouvernance.

Cependant, on ne comprend pas la raison pour laquelle le premier ministre de la transition fait de cet achat des équipements militaires un secret d’Etat dans la mesure où le fond alloué est directement tiré du trésor public. Lors de son passage devant le CNT, le PM a fait savoir que tout ce qui concernait le prix de ces hélicoptères ne concernait que les militaires. Une affirmation qui n’est pas du goût de tout le monde et qui laisse entrevoir selon certaines personnes une tentative de fraude.

On se rappelle encore le 28 septembre 2021 ou cinq personnalités dont quatre officiers de l’armée malienne ont été placées sous mandat de dépôt par le pôle économique et financier. Officiellement, aucune information n’avait filtré sur les raisons de ces arrestations mais des sources judiciaires avaient indiqué que ces personnes étaient inculpées et incarcérées pour atteinte aux biens publics dans le cadre de l’affaire d’un contrat de fournitures de véhicules au compte du ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

Récemment, l’ancien Premier ministre et ministre de la défense Soumeylou Boubeye Maïga ainsi que l’ex ministre de l’économie et des finances sous IBK Mme Bouaré Fily Sissoko ont été placés eux aussi sous mandat de dépôt le jeudi 26 août 2021 par la chambre d’accusation de la Cour suprême. Ils étaient inculpés de faux et usage de faux, de favoritisme du trafic d’influence, dans le cadre de l’affaire dite de « l’achat de l’avion présidentiel et des équipements militaires »

Et si, toutes ces personnes influentes pendant l’ancien régime avaient passé sous silence le prix d’achat de ces équipements, pourquoi auront-elles été arrêtées et sur quelle base ? Ainsi, dans le souci de transparence tant souhaitée par l’ensemble des maliens, le gouvernement se doit d’être précis et concis en dévoilant les dépenses effectuées dans ce sens à moins qu’ils tentent de nous cacher des choses.

Les dés sont jetés. La montée en puissance des forces armées maliennes est une évidence, certes. Mais il ne faudra pas oublier que c’est toujours le contribuable malien qui met la main à la poche pour équiper son armée et de ce fait, il mérite d’être éclairé sur les contours de ces achats en grande pompe. Le PM Choguel, alors qu’il était adepte du boulevard de l’indépendance contre le régime déchu du feu Président IBK, exigeait à cri et à cor la levée de voile sur l’achat des équipements militaires.

ASK

Source : L’Observatoire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct