Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Présidence du CNT: le président de l’UA dit non à un militaire

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Mahamat Faki, s’est rendu à Bamako, du 17 au 18 novembre dernier, pour une visite officielle. Il a été successivement reçu par le président de la transition; du vice-président, colonel Assimi Goïta et du Premier ministre, Moctar Ouane.

Cette visite se déroule au moment où les membres du Mouvement du 5 juin-Rassemblements des forces patriotiques (M5- RFP), tombeur du régime Ibrahim Boubacar Kéita, sont opposés à la transition pour la mise en place du Conseil national de la transition (CNT). Mahamat Faki a laissé entendre qu’il n’était pas question de mettre un militaire en fonction à la tête du CNT parce qu’il joue le rôle d’une Assemblée constituante.

Pour affaiblir le M5-RFP: ces jeunes nommés dans les cabinets ministériels

Les jeunes activistes du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), tombeurs du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), sont aujourd’hui devenus des proies faciles pour certains membres du gouvernement. Certains viennent d’être nommés dans les cabinets ministériels comme chargés de mission. Ce débauchage est une stratégie mise en place par les autorités de la transition pour affaiblir le M5-RFP. Seule fausse note: ils sont sans expérience. Alors qu’on a besoin des femmes et hommes expérimentés pour conduire les réformes souhaitées par les Maliens. D’autres débauchés se sont mués en de véritables thuriféraires du Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Source! L’Inter de Bamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct