Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour les Ademistes, c’est aller chez Bazoum ou mourir

Même l’investiture d’IBK, en 2018, n’avait pas mobilisé autant d’Abeilles, tout simplement parce qu’il n’y avait pas autant d’invitations pour un seul parti à la prestation de serment du président réélu à l’époque. Mais, pour la cérémonie de prise de fonction du nouveau président nigérien, la délégation des ruchers à Niamey ne comptait pas moins de six (6) membres de leur instance dérogeante.

 

En plus du président et de certains vice-présidents, on y dénombre un représentant du mouvement national des femmes, celui du mouvement national des jeunes. Excessif pour témoigner d’une présence symbolique à la cérémonie !

En tout cas, la pléthore de représentants du Parti de l’Abeille à Niamey, là où une poignée aurait suffi, est d’autant plus intriguant que la question se trouve sur toutes les lèvres à Bamako-Coura.

Beaucoup observateurs l’attribuent à une bataille sans concession pour le parrainage du président nigérien à peine élu. En effet, la bousculade de tant de cadres au portillon du nouveau président préfigure, pour eux, est un positionnement pour éventuel soutien à la présidentielle malienne. Un enjeu assez important, dit-on, pour que même la perte d’un être proche et cher ne dissuade pas de voyage pour ce membre influent de la délégation Adéma.

Rassemblées par la Rédaction

Source : Le Témoin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct