Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Polygamie : La foi, les traditions et les réalités

Ils sont nombreux à vivre dans des familles polygames au Mali. Ce ménage à deux, trois souvent même quatre ne semble pas pour autant facile.

Issue d’une fratrie polygamique de 10 enfants, Fanta Sidibé et ses 3 frères vivaient sous le même toit que ses demi frères jusqu’au jour où elle a été battue à sang par un d’entre eux. “J’ai passé 2 semaines dans le coma. C’est ce jour que ma mère a décidé de déménager, d’aller en location. Grâce à son petit commerce, nous vivons bien. Depuis qu’on a quitté la maison, on n’a plus eu les nouvelles de mon papa”, raconte Fanta Sidibé encore sous le choc des années de cohabitation avec ses demi-frères. “Mon père avait déjà 2 femmes. La première a 6 enfants et nous sommes 4 avec ma mère qui est la deuxième. Mes frères et moi nous nous n’entendions pas trop avec les enfants de la première. Ils avaient une certaine haine à notre égard. Ça sautait aux yeux”.

La lycéenne est convaincue qu’il faut “une loi pour interdire de prendre deux femmes quand on n’a pas les moyens. C’est très important, parce qu’on voit aujourd’hui beaucoup d’hommes épouser des femmes alors qu’ils n’ont pas les moyens nécessaires pour entretenir la première”.

Une cohabitation harmonieuse est possible dans une famille polygamique si le chef de famille se montre équitable entre les femmes, affirme Baba Traoré, réparateur de motos au marché de Kati. “Je suis déjà mariée à 2 femmes. Je compte prendre une 3è parce que ma religion me le permet. On marie une femme par amour, envie et besoin d’enfants. Si l’homme se met à sa place de chef de famille, ne faire aucune différence entre les enfants et confier l’éduction des enfants de la 1ère à la seconde et vice-versa, il n’y aurait pas de problème”.

Pour Araba Moussa, professeur d’anglais à Kabala, le choix de la polygamie reste personnel, mais le comportement de certaines femmes, une fois la bague au doigt, peut pousser l’homme à aller voir ailleurs. “Des hommes se marient à deux parce qu’ils n’ont pas eu u tout ce qu’ils désirent chez cette femme. Généralement, après le mariage, les femmes se font uniquement belles pour aller prendre part aux événements. Elles sont en partie dépravées à la maison. Ce comportement peut pousser l’homme à aller voir ailleurs. Aussi, la femme, une fois mariée, parfois, démissionne de ses responsabilités vis-à-vis de son conjoint. Elle n’accueille pas bien, n’est plus douce dans ses propos, n’est pas soumise, cuisine mal… Le mariage s’entretient quotidiennement comme un jardin”.

Fatoumata Samaké, habitante à Hamdallaye ACI, ne partage pas cet avis. Selon elle, c’est “quand l’homme commence à prospérer financièrement, qu’il pense qu’il est en mesure de prendre une ou plusieurs femmes pour impressionner les autres. Beaucoup ont cette idée encrée dans leur tête”.

 

Massaba Sidibé

(stagiaire)

Source: Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct