Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Meeting des enseignants ce jeudi: l’épée de Damoclès plane toujours

À l’appel de leur porte-parole, largement partagé hier par les réseaux sociaux, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016, organisent un meeting, ce jeudi 21 mai 2019, à l’ECICA. À l’ordre du jour, le point de la mise en œuvre de l’accord du 18 mai 2019 intervenu avec le Gouvernement. S’il est difficile de deviner l’issue de ce rendez-vous, il est déjà évident que ce jeudi peut déjà être considéré comme une journée morte à l’école, en tout cas à Bamako.

 

Les échos, à travers la ville de Bamako annoncent un meeting géant qui mobilisera les militants et sympathisants du Collectif des syndicats enseignants signataire du 15 octobre 2016 des communes du district et environs. Selon nos sources, il sera essentiellement question, au cours de ce meeting, de faire le point de la mise en œuvre de l’accord du 20 mai 2019, et également de la non-prise des avantages accordés à l’UNTM
Le 18 mai 2018, les syndicats de l’Éducation signataires du 15 octobre 2016, suite à un accord intervenu avec le Gouvernement, ils décident de suspendre leur mot d’ordre de grève. Par conséquent, les responsables ont invité les militants à la reprise des cours pour le lundi 20 mai 2019, après près de 5 mois de grève illimitée. Si l’année scolaire 2019 a pu être sauvée grâce à cet accord, il n’en demeure pas moins que le monde enseignant du secondaire, du fondamental et du préscolaire rumine sa colère, depuis le début de la rentrée scolaire 2019-2020. En effet, les enseignants ne cachent pas leur mécontentement face à leur exclusion des avantages accordés à l’UNTM par le gouvernement en janvier dernier. Il s’agit en l’occurrence de l’Octroi d’une nouvelle grille indiciaire dans la fonction publique. Suite à l’accord entre le Gouvernement et l’UNTM, il a été accordé aux travailleurs, une augmentation de la grille indiciaire conformément à ce qui suit : 1erjanvier 2019 : indice plafond 1100 pour la catégorie A ; 1er janvier 2021 : indice plafond 1200 pour la catégorie A. Un autre point d’accord duquel les enseignants sont exclus est l’harmonisation de l’âge de départ à la retraite (65 ans pour toutes les catégories A).
Pourtant, l’article 39 de leur Statut stipule : ’’toute majoration des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Éducation préscolaire et spéciale’’.
Pour corriger, ce qu’il considère comme une injustice, le Collectif des syndicats enseignants, selon nos sources, a adressé une lettre de protestation au Premier ministre avec ampliation au ministre de l’Éducation nationale.
Pour ce qui est de la mise en œuvre de l’Accord du 18 mai 2019, le ministre l’Éducation nationale, le Dr Témoré TIOULENTA, lors d’une conférence de presse, ce 30 septembre 2019, à son département, se réjouissait du niveau de son application. Ainsi, sur 9 points d’accord, ‘’6 avaient connu un niveau de mise en œuvre satisfaisant pendant que les autres sont en cours d’exécution’’.

Par Sidi DAO

Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct