Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : après le décès de trois prisonniers, le chef d’État-major général des Armées « instruit l’ouverture d’une enquête »

Dans le cadre d’une opération militaire antiterroriste menée le 13 janvier 2021, l’armée malienne a arrêté et emprisonné quatre éléments des Groupes Armés Terroristes dans le secteur de Kobou, village situé à 25 kilomètres au sud-est de la localité de Boulkessi, au nord du pays.

Que s’est-il passé avec les trois présumés djihadistes qui ont perdu la vie lors de leur transfèrement vers un camp à Sévaré, la semaine dernière ? À cette interrogation, seules des enquêtes pourraient permettre de donner une réponse certaine pour le moment. En attendant, la situation, qui intervient après l’attaque de Bounty, le 3 janvier 2021, donne lieu à plusieurs commentaires.

Selon les précisions du chef d’État-major général des Armées, ces présumés djihadistes ont été faits prisonniers à la suite « d’une rude phase de combat, dans le cadre d’une opération militaire antiterroriste » dans le secteur de Kobou, village situé à 25 kilomètres au sud-ouest de Boulkessi. « Trois des quatre prisonniers ont perdu la vie au cours de leur transfèrement de Boulkessi vers Sevaré », a précisé le chef d’État-major des Armées dans un communiqué, samedi 16 janvier 2021.

Pour déterminer les circonstances de ces décès, le Chef d’État-major général des Armées annonce l’ouverture d’une enquête, précise le même communiqué.

Bakary Fomba

Source: Phileingora

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct