Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Laurent Gbagbo: La CPI lui impose une nouvelle contrainte en Belgique

Depuis quelques semaines maintenant, l’ex-président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo et son ancien ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé ont été acquittés par la Cour pénale internationale. Après une longue période d’incarcération à la Haye suite aux accusations de crime contre l’humanité et des multiples violences post électorales en 2011,  les deux ont été acquittés. Une annonce qui fut accueillie avec joie dans leur pays natal, où ils ont de nombreux soutiens et sympathisants.

Au sein de la CPI, leur acquittement n’a pas fait l’unanimité. Certains juges estimaient que leur libération était précoce et qu’il y avait toujours des zones d’ombres dans leur dossier. C’est quelques jours après l’annonce de l’acquittement que la libération des deux personnalités politiques a été effective.

En Belgique où Laurent Gbagbo vit actuellement, ses faits et gestes sont minutieusement surveillés et scrutés. Non seulement il ne peut pas rentrer en Côte d’ivoire, mais la CPI vient aussi de formuler une nouvelle requête qui pourrait encore restreindre les conditions de mobilité de l’ancien président ivoirien.

La CPI a formulé une nouvelle requête qui va encore restreindre les conditions de mobilité de l’ancien président ivoirien. Laurent Gbagbo ne pourra pas voyager au-delà des limites de la région où il réside, sans l’autorisation préalable de la CPI.

Cependant, le Greffe de la Cour a déposé une note verbale du Royaume de Belgique, exprimant ses craintes quant à l’application de cette condition mentionnée dans l’arrêt de la Chambre d’appel, eu égard à la configuration municipale particulière du lieu de résidence de l’ancien président ivoirien.

La condition de résidence a donc été modifiée par le juge nigérian, ainsi qu’il l’indique : « À la lumière de ce qui précède, la condition énoncée au paragraphe 60 de l’arrêt est donc modifiée comme suit en ce qui concerne M. Gbagbo : “Ne pas voyager au-delà des limites de la région sans l’autorisation expresse et préalable de la Cour”. »

Cette modification réside dans le fait que, plutôt que d’être confiné dans la seule commune, les déplacements non autorisés de Laurent Gbagbo s’étendent désormais à toute la région bruxelloise qui est un territoire beaucoup plus vaste

Afrikmag

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct