Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

KOLOKANI-DIEMA-KITA : Nouveaux sanctuaires des terroristes ?

Après le Nord et le Centre du pays, les terroristes sont en passe d’installer des bases dans le triangle Kolokani-Diéma-Kita pour semer le chaos. D’où l’impérieuse nécessité de cueillir à froid la nébuleuse à temps avant qu’il ne soit trop tard.

 

 La propagation du terrorisme dans le pays prend une tournure inquiétante depuis quelques années. Du Nord du pays, les groupes terroristes se sont rués vers le Centre du pays, précisément les régions de Mopti et Ségou. Ils ont semé le chaos en faisant de nombreuses victimes parmi les civils et les militaires. Pis, les groupes terroristes ont ébranlé notre cohésion sociale en attisant des conflits intercommunautaires dans les régions du Centre.

Comme si cela ne suffisait pas, la descente aux enfers continue, un groupe terroriste a fait une incursion dans la région de Koulikoro dans le but de s’installer durablement dans le triangle Kolokani-Diéma-Kita.

Et pourtant, il y a deux mois, ces assaillants ont signalé leur présence par des attaques contre nos militaires à Diéma et sur l’axe Kolokani-Diéma. Si ces attaques ont été vaillamment repoussées par nos FAMa, les terroristes n’ont pas pour autant abandonné leur projet de s’installer durablement en complicité avec certains habitants de la zone.

L’attaque des postes de Sébékoro et Sanancoro sur l’axe Bamako-Kita dans la région de Kayes prouve à suffisance que la présence terroriste est une triste réalité. Selon les sources locales, ces nombreuses attaques étaient prévisibles, car la présence des assaillants a été signalée aux autorités depuis plus de trois mois. Malheureusement, aucune action militaire n’a été entreprise pour les neutraliser.

Pis, les terroristes ont entamé une campagne de séduction des populations locales qui commencent à convaincre déjà la majorité des habitants de la zone de triangle Kolokani-Diéma-Kita. Des cadeaux et des promesses de justice sont régulièrement faits aux habitants.

Cependant, les plus hautes autorités doivent prendre cette menace au sérieux, car la déstabilisation de cette zone aurifère risquera sans nul doute d’étouffer notre économie déjà en souffrance. L’insécurité sur l’axe Kati-Diéma et sur l’axe Kati-Kita va sûrement handicaper l’économie et semer le chaos.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct