Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kidal la famélique, Zeina la maléfique

Kidal la magnifique, théâtre de mes jeux d’enfants et de mes premiers matchs de foot, est en train de devenir un endroit où l’on meurt de faim. Les groupes terroristes règnent en maître sur la ville et la région. Iyad Ag Ghaly et sa représentante sur place, Zeina Wallet Illady, continuent leurs trafics.Se nourrir est plus compliqué que se droguer et le marché des artisans est de plus en plus désert.

La veuve de Cheick ag Aoussa, Zeina la maléfique, va régulièrement chercher ses ordres auprès de Iyad Ag Ghaly.  Ses convois de véhicules lui permettent d’approvisionner les terroristes au Nord. Au retour, les armes remplacent l’aide alimentaire détournée.

Ces mêmes armes qui ont servi aux terroristes lors de l’attaque des soldats de la MINUSMA le 15 décembre. Elle incite à la rébellion contre ceux qui font tout pour aider à pacifier le Mali. N’oublions pas que la MINUSMA a donné plus de 12 millions de dollars depuis 2013. Une grande partie de cet argent a été détourné par Zeina la maléfique. Du coup la population kidaloise doit se contenter des miettes que Zeina  veut bien distribuer pour garantir son autorité. Soyons certains que les terroristes, eux, ont leur part. Combien de temps Zeina la maléfique pourra encore tromper ceux qui sont dans le besoin ? La récréation se termine et l’heure de rendre des comptes sonne inévitablement.

Zeina ne se contente pas d’affamer Kidal et de voler l’argent. En bonne actrice elle sait aussi se mettre en scène. Après avoir joué la veuve, elle tient des discours de haine contre ceux qui s’opposent aux terroristes. Ensuite, elle endosse son rôle de femme pour tromper  sa communauté. Elle la manipule pour que Kidal se soulève contre toute forme d’autorité qui ne vient pas de son clan. Rejeter l’Etat malien fait partie de sa stratégie, elle va même jusqu’à fermer des écoles. Son dernier costume est celui de cheitane. Toutes les bouches sortent des messages de réconciliation, d’entente, de pardon, même l’IBK de Bamako dans son discours pour la nouvelle année. Alors pourquoi Zeina lance des appels à la violence comme le font ses amis terroristes ?

En avril prochain, avec l’appui de son ami Iyad, Zeina la maléfique enfilera sûrement un nouveau déguisement, celui de candidate aux élections régionales.

Mais on n’éteint pas des braises avec un seau d’huile.

Ousman K

@kouare

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct