Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

INTRODUCTION DE L’AZITHROMYCINE A KAYES: Pr Samba Sow satisfait des travaux de l’atelier d’information

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr. Samba Sow, a présidé hier mardi 5 mars 2019 la cérémonie de clôture de l’atelier d’informations et d’échanges avec les parties prenantes sur la distribution de l’Azithromycine dans la région de Kayes. A l’issu dudit atelier, Pr Samba Sow s’est dit satisfait du déroulement des travaux.

 

Durant deux jours, les 4 et 5 mars 2019, les participants à cet atelier ont échangé sur les moyens d’informer et de sensibiliser les populations sur l’introduction de l’Azithromycine dans la région de Kayes.

Traditionnellement utilisé contre le trachome dans le cadre de la lutte contre les Maladies tropicales négligées (MTN), l’Azithromycine permet de réduire de 15 % le taux mortalité infantile chez les enfants de 1 à 59 mois et de 25 % chez les enfants chez les enfants de 1 à 5 mois )

A l’issu des travaux les participants ont recommandé d’intégrer la campagne de distribution de l’Azithromycine à la campagne MTN; d’élaborer un guide d’administration de l’Azithromycine ; d’élaborer une grille de supervision pour la distribution, etc.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr. Samba Ousmane Sow, n’a pas caché sa satisfaction à l’issu des travaux. ” Nous avons un sentiment de satisfaction. Aujourd’hui, nous pouvons dire que la réforme de notre système de santé est en marche conformément à la vision du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Nous comptons étendre le traitement à d’autres régions en fonction des résultats obtenus afin de réduire considérablement les taux élevés de mortalité infantile et maternelle dans notre pays” ? a-t-il déclaré.

Il a remercié la fondation Bill et Melinda Gates qui, dira-t-il, sont venus travailler avec le département de la Santé et de l’Hygiène Publique pour trouver un traitement de masse pour les enfants de moins de 5 ans. Enfin, Pr Samba Ousmane Sow a exhorté les agents de santé et la société civile de Kayes à plus d’engagements pour la réussite de ce programme. Le projet est financé par la fondation Bill et Melinda Gates à hauteur de 50 millions de dollars.

Ils ont dit

Dr Fadima Cheick Coulibaly du centre de développement des vaccins (CVD-Mali): “Je me réjouis de l’issu des travaux. Pendant ces deux jours, nous avons échangé sur l’importance de l’Azithromycine dans la lutte contre la mortalité infantile et maternelle. Dans la région de Kayes, la distribution de l’Azithromycine se fera pendant la campagne contre les Maladies tropicales négligées afin d’atteindre largement les populations cibles”.

Sabala Sissoko, relais du centre de santé communautaire(CSCOM) de Mahina: “Nous sommes ici dans le cadre de la lutte contre la mortalité infantile. Ce projet est une belle opportunité parce qu’il permettra de sauver la vie de nos enfants qui sont l’avenir de ce pays. Le projet a fait l’essentiel, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a fait l’essentiel, maintenant, nous aussi nous allons jouer notre rôle pour la réussite du projet car nous voulons voir nos enfants grandir en bonne santé”.

Dr Cheick Amadou Tidiane Traoré, directeur régional de la santé de Kayes: “Ce projet va administrer l’Azithromycine deux fois par an aux femmes et aux enfants en vue de la réduction drastique de la mortalité maternelle et infantile qui restent, de nos jours, très élevés dans notre pays. La région de Kayes est une bonne porte d’entrée. Nous sommes bien engagés pour la réussite du projet avec la participation de divers acteurs locaux qui étaient présents à cet atelier”.

Abdrahamane Diamouténé

L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct