Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

INSECURITÉ A KIDAL : Un prétexte pour refuser de servir dans la région

L’insécurité est-elle un simple prétexte évoqué par les agents de l’Etat pour ne pas servir dans la région de Kidal ? Oui ! Telle est en tout cas la conviction du président des Autorités intérimaires de la région, Hassane Ag Fagaga. Et il l’a défendue le 22 octobre 2019 lors de la présentation du Plan d’action de développement de la région de Kidal au ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation,LassineBouaré.

Contrairement à ce que pense la majorité des Maliens (absence de sécurité à Kidal), le président des autorités intérimaires de Kidal affirme que Kidal est bien sécurisée. «La sécurité y est assurée… Et il y a beaucoup de directeurs de service là-bas», a défendu le colonel Ag Fagaga.

Pour lui, la présence de 200 militaires de l’armée malienne à Kidal illustre parfaitement la présence de la sécurité dans la région. «Il y a des soldats maliens qui travaillent pour la Minusma et qui passent la nuit en ville (Kidal). Je pense que ce n’est pas une question de sécurité, mais plutôt un prétexte», a-t-il expliqué. Selon Hassane Ag Fagaga, la sécurité à Kidal, c’est comme dans toutes les régions d’Afrique, voire du monde. Elle n’est pas assurée à 100 % mais on ne peut pas dire aussi qu’elle n’est pas assurée. «Kidal, c’est comme Gao, Ménaka, Tombouctou et même ici Bamako», a-t-il argumenté. «Quelqu’un qui a la volonté de travailler peut aller à Kidal… C’est sûr», a conclu Hassane Ag Fagaga.

Evoquant la situation scolaire dans la région, le président des Autorités intérimaires dira que l’Etat a recruté des enseignants au compte de la région dont la plupart refuse d’aller en invoquant aussi des raisons sécuritaires. Le colonel Ag Fagaga a aussi précisé que les écoles sont ouvertes dans la région de Kidal sauf qu’il existe un manque criard d’enseignants. Pour ainsi combler le vide, les autorités locales entendent recruter dans l’enseignement les jeunes diplômés de la région vivant sur place.

Cette rencontre de présentation du Plan de développement de la région de Kidal au ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale était une opportunité de faire le point de la gestion des affaires publiques dans la région, de voir ce qu’il faut améliorer afin de mobiliser les ressources humaines et financières.

Le président des Autorités intérimaires de la région de Kidal, Hassane Ag Fagaga, était accompagné des présidents des Autorités intérimaires des cinq cercles, du directeur de l’Agence de développement régional de Kidal, HamadounKonta, ainsi que du directeur de cabinet du gouverneur de la région, Mohamed Alhanafi Hamidou.

Oumar Alpha

LE MATIN
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct