Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Guinée : célébration avec faste du 60e anniversaire de l’indépendance (REPORTAGE)

La république de Guinée a célébré avec faste le soixantième anniversaire de son indépendance nationale, acquise en 1958 après le vote négatif (NON) du peuple face au projet de communauté proposé par le Général Charles de Gaulle aux pays africains.

Dans la matinée aux environs de 10 heures GMT, le président guinéen Alpha Condé a fait le dépôt de la gerbe de fleurs sur la place des martyrs pour rendre hommages aux fils et filles de la Guinée qui sont décédés dans la lutte pour une Guinée libre et émergeante.

Au environ de 12 heures GMT, les onze chefs d’Etat des pays africains et plusieurs vice-présidents de certains pays invités par le président Alpha Condé, ont fait leur entrée au grand stade de Conakry, déjà rempli de monde avec une foule habillée en couleur du drapeau national.

On comptait parmi les présents les chefs d’Etat de la Mauritanie, du Ghana, du Mali, du Niger, du Burkina Faso, du Congo-Brazzaville, du Togo, du Tchad, du Gabon, du Sénégal et du Libéria et les vice-présidents de la Sierra Léone et de la Gambie.

C’est devant cette mobilisation populaire au stade du 28 septembre de Conakry que les festivités ont commencé avec une animation musicale teintée des hommages rendus aux anciens présidents et pères fondateurs des indépendances en Afrique durant les années 1950-1960.

Civils et militaires, vêtus de leurs plus beaux tenus et uniformes ont défilé devant les chefs d’Etat et les populations qui les accompagnait avec des applaudissements agrémentés des sons de la fanfare de la garde républicaine.

Dans un discours télévisé adressé à la nation à la veuille du 2 octobre, le président Alpha Condé a affirmé que la solidarité doit guider les pas de tous, afin de maintenir le lien entre le passé et la gestion des projets futurs dans l’intérêt du pays.

“Le bilan de cette indépendance doit susciter en nous à la fois un sentiment de fierté et de courage, car nous avons démontré notre capacité à gérer un Etat qui n’a connu ni déchirement, ni effondrement”, a dit le chef de l’Etat guinéen.

Selon lui, “la Guinée a changé”, car “la démocratie guinéenne doit être protégée et renforcée en éduquant les citoyens à respecter la loi qui doit demeurer une valeur cardinale de tout engagement”.

M. Condé a par ailleurs affirmé qu’aujourd’hui, la Guinée porte de nombreux projets pour son développement, à savoir la réhabilitation des routes et des voiries urbaines, la construction de nouveaux barrages, l’installation des infrastructures sanitaires dans tout le pays.

De même, le gouvernement guinéen déploie aussi des efforts de soutien orientés vers les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, et l’investissement dans le développement local par les sociétés minières.

“La Guinée figure désormais parmi les pays engagés résolument sur la voie de l’émergence”, a souligné M. Condé.

Il a affirmé que 60 ans après l’indépendance de la Guinéen, il est “fier de relever avec les autres les grands défis du continent, comme la construction de l’Afrique, la préservation de la paix, la protection de l’environnement, ainsi que la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme religieux”. Fin

Agence de presse Xinhua
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct