Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dr Aboubacar Sidick Fomba, président de l’Adepm, au chef d’État malien : « Nous demandons au Président de la République de rendre sa démission »

Le président de l’Alliance démocratique du peuple malien (Adepm), Dr Aboubacar Sidick Fomba a, dans une tribune qu’il a postée sur sa page Facebook hier, mardi 22 octobre 2019, demandé la dissolution de l’Assemblée nationale et la démission du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita.

Il ne reste plus rien du Dialogue national inclusif. Il a complètement échoué, et par la faute du président de la République. Tel est l’avis de Dr Aboubacar Sidick Fomba, président de l’Adepm, parti d’opposition au Mali. Pour lui, avec la non-participation du Chef de file de l’opposition et de son Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), de la plateforme An Ko Mali Dron de Mme Sy Kadiatou Sow, de 3 anciens premiers ministres, notamment Soumana Sako, Modibo Sidibé et Cheick Modibo Diarra , du parti SADI du Dr Oumar Mariko ,du parti UPM du Dr Baila Niang , de l’ADEPM ,du CRAJ FASO GNETA de Mahamane Mariko , de la Ligue démocratique de Moussa Sinko Coulibaly, le Dialogue national inclusif est passé à côté. Le responsable de cet échec du dialogue est, selon Dr Fomba, le Président de la République. « L’échec du Dialogue national inclusif est la confirmation que IBK demeure l’obstacle à la paix au Mali », a-t-il déclaré.

Le régime IBK ou une gouvernance chaotique

Le Directeur de campagne de Mamadou Oumar Sidibé à la présidentielle passée pointe du doigt  le mal de la gouvernance d’IBK. Sans ambages, il affirme que « Boua », celui qui a été applaudi par la majorité des Maliens en 2013, a échoué. IBK ne peut plus sauver le Mali de l’avis de Aboubacar Sidick Fomba. « Après 6 Premiers ministres en 6 ans, 6 ministres de la défense en 6 ans, 6 ministres de la justice en 6 ans, le constat est amer : IBK n’a ni programme ni vision et surtout ni la compétence ni la capacité de gérer le Mali », a signé le président de l’Alliance démocratique du peuple malien sur sa page Facebook. Selon lui, les choses vont de mal en pis depuis l’arrivée au pouvoir de celui qui promettait le bonheur aux Maliens. « Avant IBK, Kidal avait un seul statut, celui du MALI, mais aujourd’hui avec IBK non seulement Kidal n’est pas dans le giron malien, mais aussi le centre demeure notre bête noire », déplore l’ophtalmologue. Aussi, estime-t-il que la corruption et l’impunité se sont aggravées dans le Mali sous le « Kankeletigui » de 2013. Selon Dr Fomba, le pays de Soundjata Keita, Modibo Keita… va droit au mur par faute d’Ibrahim Boubacar Keita. « L’incapacité du régime d’IBK est en train d’enfoncer le clou et le Mali court un véritable risque d’inexistence », a-t-il déclaré.

Les failles d’IBK dans les domaines sécuritaires et de l’éducation n’ont pas été oubliées par le président du parti Adepm. « 1230 milliards pour la loi d’orientation et de programmation militaire dont les traces sont dans le noir. Les fonds alloués aux FAMA par L’UE ont également disparu par manque de traçabilité », regrette-t-il. Au niveau de l’éducation, Dr Fomba clashe le régime IBK d’avoir voulu introduire l’éducation sexuelle dans le programme scolaire : « À la place d’une école de formation citoyenne, les enfants ont reçu l’éducation sexuelle complète contraire à nos us et coutumes ».

Comme il l’a fait à chaque fois qu’il a eu l’occasion depuis la signature de l’Accord politique de gouvernance, Dr Fomba affirme, sans tabou, que le document qui a favorisé l’entrée des opposants Tiébilé Dramé et Oumar Hamandoun Dicko dans le gouvernement est une arnaque. « En lieu et place d’une transition démocratique, il préfère un accord politique de gouvernance qui n’est qu’une arnaque politique pour permettre l’adhésion de certains partis politiques de l’opposition à la majorité présidentielle dont le seul et unique but est de décrédibiliser les opposants et les hommes politiques », a déclaré le président de l’Alliance démocratique du peuple malien.

IBK appelé à rendre le tablier !

Comme Moussa Sinko Coulibaly et l’honorable Oumar Mariko, Dr Aboubacar Sidick Fomba se radicalise. Il est de ceux qui pensent que le président IBK doit rendre le tablier pour permettre à ce pays de sortir du gouffre. « N’ayant aujourd’hui ni la confiance de la communauté internationale ni la confiance du peuple malien encore moins des groupes armés signataires de l’Accord d’Alger, IBK doit tirer toutes les leçons pour rendre sa démission par amour pour le Mali », lit-on sur la page Facebook du président de l’Adepm. Le porte-parole de la Coalition citoyenne pour la renaissance du Mali n’en décolère pas et ajoute : « En conclusion, puisqu’aucun sacrifice n’est de trop pour la construction du MALI ; nous demandons au président de la République de rendre sa démission, de dissoudre l’AN et permettre au Mali de choisir un nouvel interlocuteur ».

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct