Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Djibril Tall, lors du 1er congrès ordinaire du PDES : « L’élection présidentielle de l’année 2018 reste l’élection la plus stratégique »

Telle est la conviction du président par intérim du Parti pour le développement économique et de la Solidarité (PDES),  Djibril Tall, au 1er congrès ordinaire du parti tenu les 06 et 07 mai derniers au Pavillon des sports du Stade omnisport Modibo Keïta. C’était en présence de Mme Dandara Touré, présidente des femmes du parti, Soumaïla Cissé, président de l’URD, Tièbilé Dramé, président du PARENA, des responsables des partis politiques ainsi que des militants et sympathisants du PDES.

Au cours des deux jours qu’a duré ce 1er congrès du PDES, les acteurs ont échangé sur les rapports d’activités, financiers, moraux, d’orientation et les perspectives probantes à établir, et aussi par rapport aux trois ans de mandat du nouveau bureau.

Pour M. Tall, le congrès se situe dans un contexte approprié.

« Le congrès se situe à la veille de l’élection présidentielle, il faudrait que nous le gérions avec beaucoup de perspicacité, de sang-froid et en droite ligne de l’intérêt du Mali et du parti PDES. Ce congrès doit permettre aux militants et responsables de s’employer dans l’exercice d’un congrès apaisé qui va avec l’intérêt du Mali et qui s’endosse à la vision d’un homme qui constitue le référentiel du parti ».  Il reconnaît qu’il y a une démobilisation due au fait de la nature même de la politique au Mali. « Les gens ont du mal à épouser l’idée du statut d’opposant où être opposant, c’est aller à la souffrance ». Tout en expliquant cette position aux militants, il a clairement indiqué que « Peu importe le concept, nous allons préparer les militants dans la logique ».

Au nom de tous les militants, le président a adressé ses remerciements et sa reconnaissance à l’ancien chef d’Etat, Amadou Toumani Touré, pour tous les sacrifices et les services rendus à la nation malienne.

« En 2007, on a fait sa campagne ensemble dans la sous-région, et à l’intérieur du pays. Aujourd’hui, ce congrès est son congrès, je suis sûr que vous n’avez pas oublié certains événements qui se sont déroulés il y a quelques années, il faut penser à ça.  Si vous décevez ATT, vous nous décevrez tous », a-t-il déclaré. Il a ensuite invité les militants et responsables du PDES à ne pas se laisser influencer par des personnes qui, il y a quelques années, voulaient poursuivre en justice Amadou Toumani Touré, mentor du parti.

Bintou Diarra

Le challenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct