Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Croissance de l’internet: l’OMVS commercialise ses câbles de garde de fibre optique

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), à travers la SOGEM, a signé, le samedi dernier, une convention avec le consortium l’Envol Technology/SONATEL pour l’exploitation de ses Câbles de garde de Fibre optique du réseau électrique. La mise en œuvre de ce partenariat apportera une plus-value importante sur la croissance de l’internet dans nos pays et de contribuer à réduire le coût de ce service.

Le Directeur général de la Société de gestion de l’énergie de Manantali (SOGEM), Tamsir N’DIAYE, et le Secrétaire général de l’Envol Technology ont paraphé le document de partenariat à l’ex hôtel Sheraton. C’était en présence du Haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane SEMEGA, et du ministre de l’Economie numérique et de la Communication du Mali, m. Hamadoun TOURE.
Dans son discours, le DG de la SOGEM a rappelé que l’OVMS disposait de milliers de km de câbles de fibre optique qui ont été installées lors des travaux d’électrification des pays de l’OVMS.
Selon lui, ce sont câbles qui vont être commercialisées à des opérateurs au profit du développement de l’Internet dans nos pays.
« Le projet va constituer à valoriser ces câbles en faisant un investissement supplémentaire. Les citoyens de l’OMVS puissent avoir plus de connectivité et à un prix plus bas possible », a expliqué M. N’DIAYE.
Puis, il a rappelé que cette initiative était en cours depuis près deux décennies, avant de se réjouir qu’elle soit enfin une réalité.
Pour sa part, le Secrétaire général d’Envol, Harouna DIAKITE, a ajouté que ce projet était le fruit d’une longue collaboration entre le SOGEM et le groupe Envol Technology/Sonatel.
Pour lui, c’est une première en Afrique de l’Ouest et elle permettra de rendre plus accessible l’internet par les usagers des Etats membres de l’OVMS tant au plan tarifaire qu’en termes de territoire.
Ainsi, ce réseau apportera une croissance de l’internet dans la sous-région en soutenant l’écosystème TIC par l’égalité d’accès entre les pays et stimulera l’économie numérique en répondant aux besoins de connectivité et à l’augmentation du trafic dans la sous-région.
« Nous sommes convaincus que la réalisation de ce projet Ikasira participera de façon pérenne au développement des Tics dans la zones UEMOA », a affirmé M. DIAKITE.
De son côté, le ministre de la Communication s’est réjoui du démarrage ce projet dont l’objectif s’inscrit dans son programme.
« Ce projet vient à point nommé parce qu’il va apporter de la valeur à l’écosystème des Tics. Aujourd’hui, nous avons un élément supplémentaire pour faire baisser les tarifs », a déclaré le ministre TOURE, tout en affirmant que son ambition est de réduire le coût de l’internet au Mali à moitié.
Le Haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane SEMEGA, pour sa part, a rappelé que l’objectif de leur organisation contribuerait au développement de ses Etats membres, à savoir : le Mali, le Sénégal, la Mauritanie et la Guinée Conakry.
Au-delà de la production de l’électricité, ce projet de commercialisation des câbles est un pas vers l’essor du secteur de l’internet.
« La capacité des câbles de fibre optique permettra de connecter les pays de l’Afrique de l’Ouest entre eux, mais également avec d’autres continents à travers les câbles sous-marins. Cet investissement représente une formidable opportunité et un enjeu pour le développement du secteur de la télécommunication », a affirmé M. SEMEGA.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct