Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Corruption et enrichissement illicite: Des Généraux maliens milliardaires semblent ne pas être inquiétés.

L’un des baromètres d’évaluation du  « Mali KOURA »  (le Nouveau MALI) est, sans doute, la mise en place des fondements d’une bonne gouvernance. Une bonne gouvernance passe nécessairement par la gestion efficace et efficiente des deniers publics dans tous les secteurs. Autrement dit, la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite occupent une place prépondérante dans la mise en place de cette bonne gouvernance.   

 

Depuis la rectification de la transition opérée le 24 mai 2021, force est de constater que les structures de contrôle et de vérification produisent des rapports  et les transmettent au président de la transition, qui sans perdre de temps, les transmet à la justice conformément à l’engagement qu’il a formulé dans son adresse à la nation à l’occasion du 22 septembre passé. Ainsi, plusieurs cadres, surtout civils, pas qu’eux, mais surtout bien eux, se sont retrouvés dans les mailles des filets de la justice en se retrouvant en prison. Le cas le plus emblématique est celui du puissant Soumeylou Boubèye Maïga, ancien ministre de la Défense et ancien Premier ministre. Pour ce qui est du cas des cadres des forces armées et de sécurité, peu d’interpellations ont été opérées malgré l’existence d’allégations d’enrichissement illicite par ci et par là. Ce constat amène aujourd’hui beaucoup à se demander si la volonté proclamée par le colonel Assimi Goïta de faire également le ménage dans les cercles pourris des forces armées et de Sécurité n’est pas en train d’être esquivée. Tout le monde sait que la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire a permis à de hauts gradés de s’enrichir illicitement. En plus, des sourcesconcordantes sécuritaires au Mali  mises à jour le 31 juillet 2019 par les conseillers militaires des ambassades des USA et de la France dans notre pays attestant une liste de Généraux milliardaires a été publiée dans un rapport. Dans un article publié le 3 septembre 2020 par le site« Centrafrique-Presse.com »,le Général Moussa Diawara occupe la tête de liste. Cet ancien Directeur Général  de la Sécurité d’État sous le régime IBK, actuellement en détention pour d’autres motifs, disposerait d’une fortune estimée à 70 milliards de FCFA (des appartements au Mali, au Burkina Faso, en Espagne, en France, en Côte d’Ivoire, Canada et au Sénégal, 05 champs au Mali, une société́ de transport de carburant par citernes, une agence immobilière, des magasins de prêts-à-porter. Le 2ede la liste est le Général Moussa Bemba Keïta, ancien chef d’État-major général des Armées et non moins ministre de la Sécurité et de la Protection civile du dernier gouvernement de six membres d’IBK. Sa fortune est estimée à 40 milliards de FCFA,  avec des appartements aux USA, en France, au Sénégal et au Mali. Le Général Salif Traoré occupe la troisième place. Ancien ministre de la Sécurité pendant longtemps sous le régime IBK, ancien gouverneur de la région de Kayes, sa fortune est estimée à 37 milliards de FCFA et des appartements en France, au Sénégal et au Mali, 03 champs au Mali. Le 4e rang est occupé par le Général Moustapha Drabo. Officier en charge des acquisitions de l’armée malienne, sa  fortune est estimée à 35 milliards de FCFA, des appartements au Canada, aux USA et au Mali, 40 hectares de champs à Kati. Le top 5 est bouclé par le  Général Souleymane Bamba, ancien chef d’état-major de l’armée. Sa fortune est estimée à 28 milliards de FCFA, des appartements en France, au Sénégal avec au Mali : 08 immeubles en étages à Bamako. Sixième  du classement, le Général Oumar N’Daou, ancien chef d’état-major particulier de l’ex-président IBK et actuel Directeur général de l’école de guerre du Mali en construction ; sa  fortune estimée à 25 milliards de FCFA, des appartements au Mali, Burkina Faso, Espagne et au Sénégal) . L’ancien ministre de l’Équipement pendant la transition de 2012 et actuel ambassadeur du Mali en Espagne, le Général Abdoulaye Koumaré, occupe la 7e place. Sa fortune est estimée à 20 milliards de FCFA ( Des appartements en Guinée-Conakry, en Côte d’Ivoire et au Mali ). Classé 8e, le Général Sidi Alassane TOURÉ, ancien Directeur général de la sécurité d’État pendant la transition de 2012, ancien gouverneur de Mopti, sa fortune est estimée à 15 milliards de FCFA ( des appartements à Bko, Mopti et au Sénégal, 20 hectares de champs à la périphérie de Bamako). L’ancien chef d’état-major général des armées sous le régime IBK, le Général Abdoulaye Coulibaly est 9e du classement et sa fortune est estimée à 12 milliards de FCFA, des appartements à bko, au Sénégal et dans plusieurs régions du Mali, ). L’emblématique Général Didier Dacko, ancien chef d’état-major général des armées et actuel ambassadeur du Mali en Chine, ferme la liste des 10. Sa fortune est estimée à 09 milliards de FCFA, des appartements au Sénégal, Bamako et dans plusieurs régions du Mali.

À la suite de ces dix (10), et selon les renseignements recueillis, les officiers généraux suivants sont tous des milliardaires : Général Mahamane Baby, Général El Hadj GAMOU, Général Siaka Sangaré, Général Mahamane Touré, Général Lassana Koné, Général Mohamed Ould Meydou et Général Mamadou Diallo. Selon le même rapport, deux inspecteurs généraux de la police sont aussi des milliardaires : Inspecteur général Boubacar B. Diarra, ancien président de la Fédération malienne de football ; lnspecteur général Yaya Sangaré, Officier-opérateur économique. Selon toujours les mêmes sources, du 1er janvier 2018 au 1er juin 2019, 179 milliards de FCFA ont transité dans les comptes bancaires desdits Généraux en République du Mali.

 

Tidiani Coulibaly

 Source : LE COMBAT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct