Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Coopération russo-malienne : Le ministre Abdoulaye Diop à Moscou

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, effectue actuellement une visite officielle en Russie.

 

C’est en principe ce jeudi 11 novembre 2021 que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, rencontre son homologue russe Lavrov. Une visite qui intervient dans un contexte d’isolement diplomatique du gouvernement de transition de Bamako et de tensions avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Si le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale n’a pas communiqué sur ce déplacement du chef de la diplomatie malienne, Igor Gromyko, ambassadeur de la Russie à Bamako, donne dans une interview accordée à un journal de la place plus de détail : « Un échange d’avis approfondi est prévu sur l’agenda régional et international en mettant l’accent sur le règlement de la situation de crise et la lutte contre le terrorisme en Afrique. Un accent particulier sera mis sur la situation au Mali et dans la région Sahara-Sahel dans l’ensemble. Les pourparlers porteront notamment sur les perspectives du renforcement du partenariat d’affaires, notamment dans les secteurs tels que l’exploitation des réserves minières, l’énergie, l’infrastructure et l’agriculture. L’intensification de la coopération bilatérale dans les domaines politique, commercial, économique, social et autres sera aussi mis sur le tapis. Il est prévu d’analyser les perspectives de la coopération entre les deux pays à l’Onu et dans d’autres formats multilatéraux ainsi que l’avancement de la coopération russo-africaine au vu de la préparation du deuxième Sommet Russie-Afrique en 2022 », a fait savoir le diplomate russe.

Le ministre Abdoulaye Diop et sa délégation iront-ils mieux défendre les intérêts du Mali ? Braderont-ils les ressources minières du pays ? La question de Wagner sera-t-elle abordée ? Le contexte actuel met-il Bamako dans une position favorable face à Moscou ?

Pas facile d’y répondre. Espérons que le chef de la diplomatie malienne et sa suite mettront tout en œuvre pour défendre les intérêts stratégiques du pays. Vu que maintenant c’est le business entre les Etats, chacun doit s’armer pour mieux défendre ses intérêts.

Rappelons que la Russie et le Mali ont signé en juin 2019 un accord de défense à travers Sergei Choïgou, le ministre russe de la Défense et celui de la Défense et des Anciens combattants du Mali de l’époque, Gal Ibrahim Dahirou Dembélé. Cette signature a été précédée, le 10 juin 2019, par une visite du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé.

BS

Source : Le Challenger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct