Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CONFLIT DE LEADERSHIP ET de POSITIONNEMENT AU RPM: la dissidence déboutée par le tribunal de la CII

Le tribunal de la commune II a débouté, ce mercredi 2 mars, le Collectif pour la Défense des Statuts et Règlement intérieur du RPM de sa plainte contre le clan dirigé par Bokary TRETA. Le tribunal a justifié sa décision par le défaut de qualité des requérants. Un jugement inacceptable pour le collectif qui, de prime à bord, selon l’un de ces membres, va interjeter appel.

 

Le tribunal de la commune II, saisi par des responsables du Rassemblement pour le Mali (RPM) contestant des résolutions du dernier comité central du parti, a donné son jugement ce mercredi en déboutant les plaignants. Selon le tribunal, les requérants n’avaient pas la qualité pour agir.

Joint par nos soins, l’un des membres du Collectif a jugé cette décision du tribunal inacceptable. Si pour le moment le collectif n’a pris aucune décision après le jugement du tribunal, notre source estime que, de prime à bord, ils interjetteraient l’appel.

Ce que le collectif reproche au dernier comité central

Dans la déclaration du collectif signée du 7 janvier par le secrétaire général, Me Baber GANO, ses signataires reprochent aux conclusions des 3es assises du Comité central du Parti d’avoir pris des décisions qui n’étaient pas à l’ordre du jour. Il s’agit notamment de la désignation du candidat à la prochaine élection présidentielle qui ne faisait pas partie de l’ordre du jour. À ce titre, les délégués n’ont pas reçu mandat de leurs sections RPM de l’intérieur comme de l’extérieur pour se prononcer sur le choix d’un candidat à l’élection présidentielle.

À cet effet, le Collectif soupçonne un complot antidémocratique contre le parti et la tentative de passage en force du président qui s’est autoproclamé comme candidat naturel du parti à l’élection présidentielle.

Aussi, le document politique du collectif CDSRI-RPM ajoute que le Comité central, le plus haut organe de décision du Parti entre deux congrès, dont le rôle est précisé à l’article 43 des statuts du parti, ne saurait prendre des décisions ne relevant pas de son domaine de compétence.

« Le RPM, se démarque totalement de la résolution générale issue de la 3e session du Comité central », peut-on relever dans la déclaration du collectif qui rejette par conséquent la désignation du Président du parti Dr Bocari TRETA comme candidat naturel à la prochaine élection présidentielle, dont les dates restent à déterminer.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct