Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Chambre de commerce et d’industrie du Mali : le président sortant rencontre les élus consulaires de Bamako

Le mandat du président sortant de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) est arrivé à terme le 14 septembre dernier. Élu membre de l’Assemblée consulaire de la CCIM lors du scrutin du 17 janvier 2021 (Bamako a présenté une liste unique), Yousouf Bathily est candidat à sa propre succession. En vue de fédérer les autres élus consulaires autour de cette candidature, il a rencontré mardi dans un hôtel de la place, les élus consulaires du district de Bamako.

Cette rencontre intervient après des démarches similaires auprès des grands électeurs de certaines capitales régionales. «Nous sommes allés à Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et à Mopti. Nous devions partir à Tombouctou et Gao cette semaine. Le gouvernement demande d’organiser les élections le 11 mars. Nous avons échangé avec deux ou trois délégations du nord qui sont d’accord pour nous accompagner», a expliqué Youssouf Bathily, La rencontre avec les élus consulaires du district de Bamako (anciens et nouveaux) avait pour but de les remercier et solliciter encore leur accompagnement pour la prochaine mandature 2021-2026.

L’Assemblée consulaire sortante, issue des élections du 26 juillet 2015, a exécuté son Plan de mandature 2015-2020 validé conformément aux missions assignées à elle. Il s’agit entre autres des missions d’organisation et de représentation du secteur privé, de proposition et de formulation d’avis à l’Etat, de formation et de communication, d’assistance conseil et d’appui aux entreprises, de création et de gestion d’équipements et d’infrastructures.
De cette date à nos jours, l’organisation consulaire dit avoir dirigé au moins une quinzaine de missions commerciales et de coopération consulaires vers plusieurs destinations : Europe, Asie, Moyen-Orient, Amérique et Afrique. L’un des résultats de ces activités de partenariat économique et de coopération consulaire est la création en cours de la Banque familiale de profil finance islamique qui sera mise en place dans les pays du G5 Sahel et le Soudan, sous le leadership de la Chambre islamique de commerce et d’industrie.

Les missions d’assistance aux entreprises ont permis d’accompagner 9.200 dossiers de sollicitation adressés par les opérateurs économiques maliens, aux différents consulats des pays de destination (Chine, l’Arabie Saoudite, les pays de l’Union européenne et les Etats Unis d’Amérique), pour l’obtention de visas d’affaires, s’est félicité Youssouf Bathily.
Dans le cadre de la création et de la gestion des équipements et des infrastructures, le président Bathily a souligné que les sièges des délégations régionales de Kayes, Koulikoro, Ségou, Tombouctou et Gao ont été entièrement réalisés et équipes. «Cependant, il faut aussi reconnaitre que beaucoup de choses restent à faire au bénéfice des opérateurs économiques maliens et du secteur prive tout entier. En tout état de cause, ces résultats assez édifiants nous ont encouragés à briguer ensemble un second mandat avec l’objectif de renforcer l’attelage consulaire par l’amélioration de la représentativité en son sein», a expliqué Youssouf Bathily. Au cours de ce nouveau mandat, un mécanisme d’accompagnement des startups, des entreprises innovantes et de l’entreprenariat féminin, doit être intégré. Aussi est-il nécessaire de s’adapter aux nouvelles réalités économiques comme l’entrée en vigueur de la Zone de libre échange continental africaine (ZLECAF) et qui constitue un véritable défi pour le secteur privé.

A rappeler que l’Assemblée consulaire est composée de 147 membres titulaires et autant de membres suppléants. Ils sont repartis entre trois sections : commerce (86 titulaires et 86 suppléants), industrie (35 titulaires et 35 suppléants) et services (26 titulaires et 26 suppléants). Le nombre de membres titulaires et suppléants pour la délégation régionale de Bamako est reparti comme suit : section commerce (21 titulaires et 21 suppléants), section industrie (13 titulaires et 13 suppléants) et la section service (10 titulaires et 10 suppléants), soit 44 titulaires et autant de suppléants, pour un total de 88.
Les membres consulaires élus à l’issue des scrutins du 17 janvier dernier (à Bamako comme dans les autres régions du Mali) se réuniront dans les jours à venir (probablement le 11 mars prochain) pour élire en leur sein un bureau dirigé par un président. Poste que Youssouf Bathily veut briguer à nouveau. Un élu consulaire de Kayes a également déclaré sa candidature.

Makan SISSOKO

Source : L’ESSOR
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct