Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Centre du Mali: l’UE préoccupée par l’absence des services sociaux

Au lendemain de la 5e réunion ministérielle entre l’Union européenne et les ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel, tenue le 09 juillet à Ouagadougou, la Haute représentante de l’Union européenne pour la politique extérieure et les questions de sécurité, Federica MOGUERINI, est venue au Mali et a eu une série de rencontres avec les autorités. A l’issue de sa visite, elle a co-animé une conférence de presse avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Tiébilé DRAME.

Au cours de cette conférence, la Cheffe de mission de l’Union européenne a abordé des questions d’actualité, notamment la situation sécuritaire au Centre et le rétablissement des services sociaux de base. Aussi, Mme MOGUERINI a informé que lors de la réunion ministérielle, une aide supplémentaire de 138 millions d’euros a été annoncée pour appuyer la Force conjointe du G5 Sahel, y compris la composante Police.

Dans ses propos introductifs, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Tiébilé DRAME, a exprimé la reconnaissance des autorités maliennes aux peuples et aux gouvernements d’Europe pour la solidarité multiforme que l’organisation manifeste vis-à-vis du Mali.

Parlant des ressources additionnelles annoncées par l’UE, le ministre DRAME a déclaré: « nous avons le devoir de mériter cette confiance par notre propre travail d’appropriation interne de notre processus de stabilisation et par la rigueur que nous mettrons dans la conduite de cela pour mériter la confiance des partenaires ».

A son tour, Federica MOGUERINI a affirmé que cette visite a été spéciale pour elle pour avoir eu la possibilité d’aller au Centre. Selon elle, à Mopti, elle a eu l’occasion de voir la situation au Centre et rencontrer les communautés et les membres de la société civile, afin de comprendre mieux la dynamique locale, le défi et ses multiples formes.

La Cheffe de mission de l’Union européenne a indiqué que dans les échanges avec les autorités maliennes, il a été question de voir comment rendre le soutien de l’Union européenne plus efficace au Mali dansla lutte contre le terroriste.

« C’est une lutte qui n’est pas seulement militaire ou sécuritaire. C’est avant tout un engagement pour faire en sorte que les populations aient accès aux services de base : l’éducation, la santé, la sécurité…», a soutenu Mme MOGHERINI.

Elle a déclaré que l’objectif principal est la sécurité dans le pays, et de promouvoir le développement et la justice pour les citoyens. ‘’Nos discussions ont porté sur comment soutenir au mieux et de la manière la plus efficace possible. Nous soutenons l’approche d’inclusion, de dialogue et surtout l’approche intégrée. Il s’agit d’avoir un travail sérieux sur la sécurité, sur la justice, la lutte contre les impunités, sur la possibilité de favoriser l’accès à l’éducation et au travail pour tous », a-t-elle expliqué.

La responsable de l’UE a rassuré que leur appui continuera sur la base de l’engagement fort du Président de la République, du Gouvernement et des populations. Elle a fait savoir que dans les prochaines semaines tout sera fait pour que les choses aillent vites.

« Le Mali est fondamental pour la sécurité et pour la prospérité de toute cette Région et aussi de la Méditerranée et de l’Europe. J’espère que les Maliens vont avoir bientôt des résultats positifs et réalistes à partir des zones du Centre », a espéré Federica MOGHERINI.

Elle a annoncé que l’UE apportera des ressources additionnelles à hauteur de 138 millions d’Euros pour la Force conjointe. ‘’Nous avons toujours cru dans la nécessité et dans la capacité que ce soit le Sahel lui-même à faire face aux défis sécuritaires dans la région », a affirmé Mme MOGHERINI.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct