Conférence de presse du Yerewolo sur la marche anti-France annulée

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bamako : des jeunes pris dans le piège du paraitre

Certaines personnes, des jeunes le plus souvent, aiment bien paraître aux yeux des autres. Une obsession qui n’est pas sans conséquences.

 

A Bamako, certaines personnes s’adonnent à des pratiques souvent condamnables pour bien paraître aux yeux des autres. Soit pour gagner un respect infondé ou se hisser au même niveau que ceux qu’ils envient, même si leur train de vie ne leur permet pas cela. Pendant que certaines personnes aisées vivent tranquillement leur vie, sans chercher à impressionner qui que ce soit.

Kalilou Kansaye est enseignant, vivant à Bamako. Depuis quelques temps, le jeune homme observe le phénomène autour de lui. Mais c’est le cas d’un chauffeur habitant le même quartier que lui qui l’a beaucoup intrigué. Le jeune chauffeur, dont il a préféré taire le nom, s’est endetté pour payer un véhicule personnel, sous prétexte qu’il était le seul de sa bande d’amis à ne pas en avoir : « Pourtant, il ne gagne que 200 000 francs CFA comme salaire », affirme M. Kansaye.

Spirale de l’endettement

Le paraitre a précipité certains dans la spirale infernale de l’endettement, comme Sory A. Pour impressionner les filles et gagner le respect de ses amis dans les boîtes de nuit, il a emprunté il y a quelques jours 200 000 francs CFA avec un opérateur économique, et qu’il n’arrive pas à rembourser.

Pour d’aucuns, ceux qui mettent leur paraître en avant sont des personnes qui n’ont pas défini leurs priorités. « Un téléphone Samsung Galaxy J7 coûte environ 115 000 francs CFA et de nombreux Maliens sans emploi le possèdent Ou bien des iPhones. En attendant, avec cet argent, vous pouvez créer une petite entreprise privée, dont vous êtes le seul employé », lance une connaissance qui déplore cette pratique.

« Attendre en plus que le gouvernement mette de la nourriture sur votre table »

« Un aquarium en plastique coûte environ 17 500 francs CFA, vous pouvez obtenir 1 000 poissons-chats pour 45 000 francs CFA, puis c’est le début d’une petite pisciculture. Maintenant, avec le solde de 52 000 francs CFA que vous avez sur les 115 000 francs CFA, vous pouvez prendre soin de vos poissons jusqu’à la taille requise avant la vente. Et quatre à cinq mois après, vous gagnerez 500 000 francs CFA et plus. Je pense que c’est mieux que de porter un gros téléphone et d’être sans emploi, attendre en plus que le gouvernement mette de la nourriture sur votre table », ironise Adama Kouyaté, un internaute malien, actif sur le réseau social Facebook.

« N’aie pas honte de porter les mêmes vêtements, de ne pas avoir la dernière marque de téléphone portable ou de conduire une vieille voiture. La honte, c’est de faire semblant d’être quelqu’un que tu n’es pas », conseille l’ancien président de l’Uruguay, José Mujicu.

Source : Benbere

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct