Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Application de l’article 39: Le niet de gouvernement de Choguel Kokalla Maïga !

Nonobstant que le premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga ait rassuré la synergie des syndicats signataires du  15 octobre 2016 lors de la présentation du Programme d’Action Gouvernemental (PAG) que le fameux article 39 ne sera pas abrogé, les enseignants luttent toujours pour son “application stricte et immédiate’’. En prenant un décret pour unifier les grilles salariales, ce gouvernement n’a aucune volonté pour appliquer cet article 39, pensent les enseignants.

 

D’ailleurs, l’article 39 ne sera pas appliqué par ce gouvernement piloté par Choguel Kokalla Maïga. Toutes les stratégies ont été mises en place par les soldats du pouvoir pour mettre la pression sur le gouvernement de Dr Maïga en passant par les conférences de presse, les communiqués contre l’unification des grilles salariales, les assemblées générales, la sensibilisation et des enseignants sur l’intérêt des enseignants, le boycott des épreuves d’examen. Pour en finir, la dernière stratégie fut la désobéissance civile en fermant toutes classes pour éviter la tenue des examens de BT1 et 2 ( Brevet Technicien).

En dépit de cela, toutes les négociations entre le gouvernement à travers le ministère de l’Éducation nationale et la synergie des enseignants ont  échoué à ce jour. Le gouvernement refuse la mise en œuvre de l’article 39 et les enseignants quant à eux, s’insurgent pour que les gouvernants actuels l’appliquent alors que nos autorités proposent d’autres solutions ; raison pour laquelle ils n’arrivent pas à s’entendre.  Le niet de l’application de l’article 39 est la cause principale actuelle des problèmes de l’école malienne. Pendant ce temps, les enfants sont malmenés. Ni l’un ni l’autre ne veut faire des concessions en campant chacun sur ses positions. Malheureusement, ce sont ces pauvres apprenants qui en pâtissent et ramassent les pots cassés. Le mardi dernier, la salle de conférence du ministère de l’Éducation nationale a abrité une réunion entre les conciliateurs, la partie gouvernementale et les représentants de la synergie des enseignants. Cette rencontre a été suspendue sans compromis. Le gouvernement s’est campé sur l’unification des grilles salariales et la synergie veut coûte que coûte l’application de l’article 39 sans délai. Les conciliateurs ont proposé des primes aux enseignants qui ont systématiquement rejeté la proposition en bloc. La reprise des négociations est prévue pour demain vendredi.

Niet de l’application de l’article 39 par le gouvernement Dr Choguel Kokalla Maïga est confirmé. Il ne veut pas l’appliquer. Il a décidé d’unifier les grilles salariales pour  apaiser le front social. Mais avec le déroulement actuel des examens du BT1 et 2, c’est une victoire d’étape pour le gouvernement et une défaite pour les enseignants qui voient leur chance de faire appliquer cet article s’amenuiser. Tout simplement parce que le gouvernement est dans une tactique d’usure et finira par avoir la peau des enseignants si un plan B n’est pas mis en marche. En tout cas, les enseignants sont toujours sur le pied de guerre.

La lutte demeure rude entre la synergie des enseignants et le gouvernement. Chaque partie reste sur la position.

Affaire à suivre…

D. Sanogo

Source : LE COMBAT 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct