Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

A.G du groupement professionnel des agences de communication et des régies publicitaires du Mali (GPAC) : Les 5 axes stratégiques du plan d’action 2022-2023

Plusieurs résolutions ont sanctionné  les travaux de l’assemblée générale ordinaire du Groupement Professionnel des Agences de Communication et des régies publicitaires du Mali (Gpac)  tenue le jeudi 16 juin 2022 au Conseil national du patronat du Mali.

Les membres du Gpac, à savoir les conseils, les agences conseil en communication, les agences de communication, les régies publicitaires étaient en assemblée générale, ce, conformément aux dispositions statutaires de leur organisation qui prévoit, chaque année, la ténue de ces assises.

La présentation du rapport d’activités du bureau,  du rapport financier, du plan d’actions 2022-2023 et les amendements à apporter aux textes étaient les quatre points inscrits à l’ordre du jour des travaux. Lesquels, étaient placés sous la présidence du ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la modernisation de l’administration, Me Harouna Touré, qui avait à ses côtés le président du Gpac, Sidi Dagnoko,  les représentants des organisations partenaires, notamment la Maison de la presse représentée par son président Bandiougou Danté, l’administration provisoire du Conseil national du Mali Cnpm représentée par Soya Golfa et Ibrahim Diawara, le Reao Mali, l’Ortm, la Ccim,  la Haute autorité de communication pour ne citer que ceux-ci.

Quatre grandes résolutions ont sanctionné les travaux de cette assemblée générale.  Il s’agit, entre autres, de la validation du rapport d’activités, du rapport financier, du plan d’action 2022-2023…

S’agissant du plan d’action, il se divise en 5 axes prioritaires. Il s’agit premièrement  de la régulation du secteur de la publicité via la consolidation du cadre légal, deuxièmement de la mise en œuvre des conventions de la réalisation des projets validés avec les partenaires : Maison de la presse, Ortm, Amap. En troisièmement position, il est prévu la création et la mise en marche de l’Observatoire de la publicité suivie en quatrième lieu de la mise en œuvre du programme de formation technique et professionnelle et cinquièmement l’accentuation de la communication et la promotion du Gpac

Il faut surtout rappeler que lors de la cérémonie d’ouverture des travaux, le président du Gpac, Sidi Dagnoko, avait rappelé  que  leur groupement,  malgré le contexte de crise, a mené des activités en travaillant pour consolider leur cadre légal en assainissant le secteur qui ressemblait à un fourretout, avec plus de 500 agences de communications. “Des agences étaient créées dans des boutiques, dans les services publics et parfois dont on ne connaissait ni l’auteur ni le siège, sans cadre juridique” a regretté le président du Gpac, qui s’est réjoui de l’assainissement du secteur avec le soutien de l’Etat à travers un cadre juridique, règlementaire, mettant fin à l’informel dans leur secteur.

Lors de cette même cérémonie d’ouverture, le ministre de la Communication de l’économie numérique et de la modernisation de l’administration, Me Harouna Touré, s’était réjoui des grands progrès réalisés dans le Groupement, comme la mise en place d’un statut juridique du métier de publicité, l’octroi des agréments professionnels d’exercice du métier de publicitaire, la régulation du secteur de l’affichage publicitaire avec la signature de la convention avec les mairies…

Kassoum THERA

Source: Aujourd’hui-Mali

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct