Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

55ème session de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO L’objectif 2020 main“tenue pour la monnaie unique avec ” une démarche graduelle “

La 55ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO s’est tenue le 29 juin , à Abuja, au Nigeria, en présence de 13 des 15 chefs d’Etat que compte l’organisation. L’un des sujets importants de cette rencontre était  la monnaie unique. Si l’objectif 2020 a été maintenu pour sa mise en œuvre, les chefs d’Etat ont décidé de le  faire de façon graduelle en fonction des avancés selon les pays.

Outre l’élection du président Issoufou Mahamadou à la tête de l’organisation sous-régionale,  les chefs d’Etat ont décidé de tenir leur prochaine session ordinaire en décembre 2019, toujours à Abuja, au Nigeria.  Outre ces  deux décisions, la sommet a permis de passer au peigne fin plusieurs autres sujets de grande importance dont la question de monnaie unique, un projet aujourd’hui vieux de plus de 30 ans. Celle-ci, qui s’apparente désormais comme un serpent de mer, est attendue avec impatience par les populations de la zone.

La question a été au cœur d’une réunion préparatoire il ya deux semaines à Abidjan et qui avait adopté son nom  » Eco  » et avait maintenu l’échéance 2020 pour sa concrétisation. Ces propositions n’ont pas été changées par le sommet d’Abudjan.

Cependant, les chefs d’Etat ayant fait le constat d’un défaut de critères de convergence entre les Etats de la région pour passer à la monnaie unique, ils ont adopté  » une démarche graduelle en vue à l’horizon 2020. A travers cette formule, les pays déjà prêts vont passer à la monnaie et les autres pays intégreront au fur et à mesure qu’ils seront prêts à leur tour.

IBK encouragé à poursuivre ses efforts pour les décrispation

Il faut souligner que lors de ce sommet, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a parlé de la situation générale au Mali notamment  les aspects sécuritaires, le dialogue politique inclusif, la situation au centre du pays et la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

La Conférence a salué le leadership du Président malien dans ses efforts constants de la recherche de la paix , de la sécurité et du développement pour son pays notamment la signature le 2 mai 2019 de l’accord politique de gouvernance entre le Gouvernement du Mali et les forces politiques et sociales. Elle a encouragé IBK à poursuivre ses initiatives pour la décrispation et l’apaisement du climat politique et social. Elle a apprécié également l’initiative du dialogue politique inclusif que les autorités maliennes s’apprêtent à organiser. Elle a apprécié les grandes avancées enregistrées par les Hautes autorités dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali issu du processus d’Alger et signé à Bamako.

S’agissant de la situation sécuritaire au centre du pays , la conférence a encouragé l’initiative du Président de la République pour la nomination de son haut représentant au centre du Mali en charge désormais de gérer les questions de médiation et de paix sans cette partie du Mali en proie ces derniers temps avec les multiples attaques et violences atroces sur les populations civiles .La Conférence a qualifié le Mali d’ « exemple de bon élève de la CEDEAO « .

YC

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct