Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

RECRUDESCENCE DE L’ACTIVISME TÉRRORISTE AU SAHEL ET D’AUTRES MENACES : LES CHEFS D’ÉTAT DU G5 SAHEL S’INQUIÈTENT

Depuis l’annonce du retrait de la force Barkhane qui inflige des coups durs aux forces obscurantistes qui sèment la terreur et le désordre au Sahel, les Chefs d’Etat de cet espace communautaire « ne dorment plus que d’un œil ». Cette question a pratiquement dominé les débats lors de la conférence extraordinaire vendredi 09 juillet 2021, par visioconférence avec la participation du Président Français, Emmanuel Macron. 

 

Selon les données,  le contexte régional est marqué par l’aggravation de l’activisme terroriste au Sahel et les conséquences potentielles du retrait demandé par l’Organisation des Nations Unies (ONU) des mercenaires armés étrangers présents sur le territoire libyen qui fait peser une menace sur la stabilité du Sahel et de la sous-région. Il en ressort que cette situation se caractérise également par la perspective de reconfiguration de la force française au Sahel recentrée sur la lutte anti-terroriste et sur une coopération militaire renforcée avec les armées nationales  qui s’appuiera notamment sur une poursuite de la montée en puissance de la Task-Force Takuba et sur la mission de Formation de l’Union Européenne au Mali (EUTM).

Au regard de ce qui précède, les Chefs d’Etat du G5 Sahel se sont inquiétées de la recrudescence de l’activisme terroriste au Sahel et des menaces (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 12 JUILLET 2021

TOUGOUNA A. TRAORE

Source : NOUVEL HORIZON

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct