Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

POULO DANS SON MANDE D’ORIGINE : Le ton de la conquête donné à Salamalé

A la tête d’une forte délégation du bureau politique nationale de la Codem, le président Housseini Amion Guindo s’est rendu, lundi dernier, dans le cercle de Kangaba. En plus de la conférence des cadres qui était au menu du programme, le Dogon de retour aux sources dans le Mandé ne pouvait snober le vestibule de Salamalé, lieu de rencontres.

Pour témoigner de leur profond respect et de leur soutien, la population de ce gros village de la commune de Kanioko, situé à 15 km de Kangaba, est sortie massivement pour accueillir le président de la Codem. Après l’adhésion pleine et entière de la population, la délégation est retournée à Bamako, avec la promesse d’accompagnement du vestibule de Salamalé.
En plus d’une allure de retour aux sources pour le Dogon en pays manding, ce séjour a été aussi marqué par un accueil chaleureux et une promesse d’accompagnement du vestibule de Salamalé aux actions du président Housseini Amion Guindo et son parti. Après un briefing et une visite au préfet de Kangaba, sous la direction de Naman Traoré, la délégation a mis le cap sur Salamalé, dans la commune de Kanioko, à 15 km de Kangaba.
Après un bain de foule rythmé par le coup de fusil des chasseurs à l’entrée du village, la délégation a directement mis le cap sur le vestibule pour une visite aux anciens, sages conseillers et gardiens de nos valeurs si chères au président Guindo. A ce niveau, la délégation n’a pas été déçue. Le lien entre le Dogon du Centre et les Traoré sénoufo du Sud a été établi à Salamalé, dans le Mandé profond. Seule la connaissance du pays et la croyance en ses valeurs peuvent nous apporter un tel éclairage qui met en évidence l’interpénétration des ethnies et des cultures.
Il est vrai que le Mandé et le Dogon est une histoire de famille, mais de là à arracher la promesse de soutien ferme du vestibule de Salamalé, il y avait un pas. Au-delà des liens multiséculaires, ce pas a été franchi grâce à la connaissance, à la vision et à la personnalité du président Housseini Amion Guindo pour le Mali en général et le monde rural en particulier.
Pour un ancien député de Sikasso et non moins historien de son état, un séjour dans la contrée d’origine des Traoré (gardien du temple dans le Kénédougou) était une opportunité à saisir pour mieux cerner, au-delà des bancs, la personnalité de ‘’Touramakan’’, ancêtre de Tièba et de Babemba, mais également ses liens avec les Dogons à travers le Mandé.
Dans ce haut lieu de sagesse et de valeurs que constitue le vestibule de Salamalé, le président Housseini Amion Guindo a été un privilégié. Imprégné et pris en main par les anciens, il a été orienté vers les jeunes et les femmes pour le reste, avec l’accompagnement de la section Codem de Kangaba.
C’est après ce passage obligé que l’étape politique de la mission a commencé sur la place publique du village. Malgré la pluie qui a retardé l’évènement, la population de Salamalé était au rendez-vous pour voir et écouter l’homme qui dit tout haut ce que les autres refusent d’imaginer. Très vite, après les interventions des jeunes, des femmes, du secrétaire général par intérim de la section et du doyen du parti, le président Housseini Amion Guindo s’est adressé à ce public des grands jours de Salamalé.
Pour lui, cette visite est un retour aux valeurs anciennes qui ont toujours caractérisé notre pays. ‘’Gérer un pays, c’est le connaitre d’abord, pas dans les grandes villes et les grandes écoles, mais dans les villages, hameaux et dans les vestibules. C’est à ce seul prix que nous aurons pitié de nos concitoyens et un profond respect pour la chose publique. Je n’ai pas honte de le dire, je suis comme vous, c’est-à-dire un fils des entrailles de ce pays qui a cultivé, marché des kms pour rallier l’école et aussi enterré ses parents faute de soins. Rassurez-vous, je connais nos préoccupations mieux que quiconque. Inchallah, nous trouverons ensemble la solution très bientôt. Ma visite d’aujourd’hui est une prise de contact. Rassurez-vous, je vais revenir et encore revenir chez moi ici’’, a souligné le président Guindo.
Concernant le symbole et la devise du Parti, Poulo a indiqué que la quenouille est une invitation au retour à nos valeurs pour mieux appréhender le futur qui ne tient souvent qu’à une petite chose. Sur le slogan « comptons d’abord sur nos propres forces », le premier responsable de la Codem a souligné que c’est une invitation à la prise de responsabilité face à notre destin. L’un dans l’autre, la solution à notre problème de gouvernance est plus que jamais à portée de mains. Concernant les doléances, Poulo a estimé qu’il a pris bonne note et que des réponses dans la mesure du possible seront apportées. Pour conclure, ‘‘votre mobilisation d’aujourd’hui malgré la pluie me réconforte dans notre combat pour votre bien-être et celui de tous les Maliens. Je sais que je peux compter sur vous pour sortir le pays de cette situation. Le seul conseil que je peux vous donner, c’est de ne plus vous laisser berner par la sirène de l’argent où des diplômes. Elle nous a conduit là où nous sommes aujourd’hui’’, a martelé Housseini Amion Guindo.
Après les messages, la place publique de Salamalé a vibré au rythme du djembé et des voix des griots du Mandé.
Bamey Diallo 

Source: La Lettre du Peuple 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct